Que visiter au lac Atitlán et à Chichicastenango ?

Que visiter au lac Atitlán et à Chichicastenango ?

Ce qu’il faut savoir

Ah le Guatemala et ses volcans ! C’est splendide et ça donne lieu à une nature incroyable. En parlant de nature, est ce que tu sais ce que sont les caldeiras ? Les caldeiras sont des dépressions circulaires ou elliptiques, en général sur plusieurs  kilomètres, situés au coeur d’édifices volcaniques et résultants d’éruptions qui vident la chambre magmatique sous-jacente.

Alors, je te rassure, Jamy de “C’est pas sorcier” n’a pas pris possession de mon corps, je te parle de ça, car le lac Atitlán est à l’origine une caldeira, formée suite à une éruption, il y a 84 000 ans !

Ah tu vois mamie, tu n’es pas si âgée !

Ce lac est le plus profond d’Amérique Centrale, sa profondeur peut atteindre jusqu’à 350 mètres à certains endroits !

C’est à San Pedro de la Laguna, un village situé au bord du lac que nous nous attellerons plusieurs jours.

Notre aventure

Le cadre a des petits airs d’Annecy et son lac, mais version Guatémaltèque ! On y voit plutôt des volcans autour de celui-ci, on ne paye pas une fortune pour y séjourner, mais par contre les routes sont dans un sale état, le village est beaucoup moins joli et l’eau moins claire.

Bref arrêtons les comparaisons, je ferme mon cahier d’écriture nous commençons la descente en shuttle pour arriver en San Pedro. Une femme apparemment bien renseignée me fait part que cela fait plus de 12 ans que le gouvernement n’a rien fait concernant l’état des routes ! 1 heure pour descendre quelques kilomètres en virages où on aurait pu croire qu’une pluie de météorites avait eu lieu ! Ça balance à droite, devant, derrière, vaut mieux ne pas avoir le mal du transport ! Difficile de rester concentrés sur la vue du lac !

(GIF créé par nos soins #fiers)

Arrivés à bon port, nous retrouvons notre ami Adham que l’on avait rencontré à Antigua, il nous présente et facilite notre intégration au sein de l’auberge. Celle-ci est peu remplie comme les rues du village durant cette période pré-touristique. San Pedro compte d’innombrables établissements pour effectuer des cours d’espagnol comme on avait pu également le remarquer pour Antigua.

Le village possède également un petit marché sympathique avec les fameux vêtements traditionnels d’Amérique Centrale, très colorés.

Il y a également des babioles, des légumes, des fruits et même des plats mijotés, prêts à être servis dans des casseroles, l’occasion pour nous de faire une petite halte. Mais en terme de marché, on ne peux pas se contenter de ceci alors que Chichicastenango n’est qu’à 2 heures de routes !

Chichi possède l’un des plus grands marchés d’Amérique Centrale, nous nous y rendons avec Adam et Léo, un italien rencontré à l’auberge.

La team au Chichi

Effectivement la multitude de vêtements et marchandises présents sur place donne un spectacle très coloré ! Seulement on a trouvé que beaucoup de stands étaient identiques, trop peu d’alimentaire était présenté à part, peut-être, des morceaux de fruits à déguster, des graines et des épices, mais c’était bien trop léger pour un marché de cette envergure !

Pourtant, après avoir surfé sur le net, comme disent encore certains, il y a bien un marché alimentaire, plus local se situant sous la partie couverte au centre de la place. Je ne sais pas comment on a pu faire pour le louper après d’innombrables aller-retour et trajets dans tous les sens, justement dans le but de tout voir et tout quadriller !

Ici, tout se négocie et il est vraiment conseillé de le faire, car les locaux, sachant que tu es un touriste, vont te proposer un prix élevé des le début de la discussion, celui-ci peut représenter jusqu’à 5 fois la valeur finale du produit de vente. Bref, un très bon exercice pour s’exercer dans la langue espagnole. Nous finissons la visite du marché en courant sous un torrent de pluie !

Nos jambes bien remises de l’ascension du volcan Acatenango, nous partons à 3h30 du matin, lampe frontale en place pour monter à 2200 mètres avant le lever du soleil. Ce trek se nomme l’Indian Nose, car à partir d’une certaine hauteur on peut voir se former dans les contours montagneux, un visage d’indien dont le fameux nez. Ce qui rend cette randonnée surtout connue c’est pour le panorama qu’elle offre sur le lac et ses alentours.

Nous commençons par 40 minutes de marche peu éclairée pour rejoindre le village de San Juan. Nous croisons quelques locaux éméchés marchant comme des zombies avec en fond sonore les chiens du village hurlant, on se serait cru dans le début d’un film d’horreur !
Le chemin de randonnée trouvé, nous attaquons l’ascension. Au fil des minutes, le ciel s’éclaircie peu à peu laissant entrevoir le contour des montagnes et volcans avoisinants.

Puis le ciel commence à virer à l’orange, laissant également apparaître le lac, splendide !

Plus nous montons, plus la beauté du coin éclatait à nos yeux. On arrivait même à percevoir les fumées que laissait échapper le volcan Fuego. Le chemin est escarpé mais bien tracé, tu as peu de chances de te perdre. Une beauté et une accessibilité qui ne nécessite pas de guide à notre avis.

Ce sera notre dernier instant d’émerveillement avant de rejoindre la ville de Lanquín !

Recommandations

Transport

  • Pour rejoindre les villages au bord du lac, la lancha (le bateau) est une bonne solution qui permet de profiter du paysage et de gagner un temps précieux. Une autre solution reste le tuk-tuk pour te rendre au village voisin.
  • Pour les destinations un peu plus lointaines, il y a le shuttle, de nombreuses agences seront t’aiguiller dans San Pedro.

Alimentaire

Le restaurant Shanti Shanti (attention il y en a 2 dans le village) est notre coup de cœur. Dans un décors sympathique, sur sièges en osiers tu dégusteras d’excellents plats très copieux pour en moyenne 30/35 Q, soit 4 € par personne.

Pour une pause déjeuner le midi, tu as, pourquoi pas, la nourriture locale du marché pour 18 Q, soit 3 € par personne. Tu sélectionnes ta nourriture dans les casseroles qui te sont proposées et ceci est déposé dans une feuille géante. Originale et pratique pour la conservation ! Ceci accompagné par quelques fruits du marché et le tour est joué.

Hébergement

L’auberge Casa Felipe est très rudimentaire avec énormément de moustiques, des casiers pas toujours fonctionnels, quelques passages et chemins extérieurs encore en terre. En dehors de ça le staff est top, des repas, le soir, te sont proposés pour 25 Q (3 €), l’espace détente est parfait pour rencontrer d’autres voyageurs et un billard est présent pour se divertir. Une bonne auberge au final pour quelques jours si l’on n’est pas très regardant sur le confort où le prix fut de 7 € la nuit par personne.

Activités

  • L’Indian Nose où si tu t’en sors bien tu ne peux rien payer. Il faut se rendre à San Juan à pied en direction de la station d’essence au Nord du village. À l’opposé de la route, un chemin montant dans la forêt se présente, c’est là que la randonnée commence. Il y a une cabane sur la gauche où normalement il faut payer 30 Q par personne (4 €), mais il y avait personne à l’heure où nous sommes montés. L’important est de ne pas grimper plus haut que la barrière que tu atteindras après 1h30/2h00 de marches, à partir de là, on rentre dans une zone payante où il faut débourser 30 Q, soit 4 € par personne.

Pour notre part, nous n’avions rien payé jusqu’à que l’on arrive tout en haut où 3 guides nous surprennent. Impossible de faire marche arrière, nous avons dû payer 100 Q (12 €) pour 2 personnes.

La randonnée prend au total 3 heures d’ascension, on te conseille de partir des 3h00 du matin de San Pedro, 3h45 du village de San Juan. Sachant également que tu peux également prendre un tour organisé si tu le désires, plus rassurant mais aussi moins économique.

  • On peut louer des kayaks pour 10 Q (un peu plus d’1 €) de l’heure afin de faire un peu de sport tout en profitant de la nature qui nous entoure sur le lac Atitlán.
  • Enfin, il y a également l’ascension du volcan San Pedro avec une entrée à 100 Q par personne, soit 12 €, te permettant après 3 heures de marche d’avoir une très belle vue sur le lac et ses alentours. La randonnée est de préférence à faire dans une bonne santé, car la montée est un peu rude.

Nous recommandons vivement aux voyageurs du Guatemala de venir au lac Atitlán qui est un indispensable du pays. Ce fut une très belle expérience pour nous.

Et toi qu’en penses tu ? Tu y es déjà allé ? Si tu as besoin d’autres informations, n’hésites pas à laisser un commentaire ! De notre côtés, on continue notre périple en direction de Tikal !

Créateur du site, ma faim insatiable à découvrir de nouveaux endroits m’a poussé à partir en tour du monde en 2017. Une expérience incroyable qui te donne des ailes et une autre vision sur notre belle planète.  Je suis actuellement expatrié en Indonésie sur l’île de Bali. Viens t’envoler avec la communauté WAWT à travers nos articles 😉

Partage cette page à tes amis voyageurs ! 😜

Certains de nos articles possèdent des liens d'affiliation permettant au blog de continuer à vivre. Pour autant, nous restons totalement impartiaux et te recommandons des produits ou services que nous jugeons de qualité, aidant la communauté, ceci indépendamment de la commission perçue. Bonne continuation de lecture.

Commentaires (4)

  • julien

    Salut, tout d’abord bravo pour le blog !
    Cependant je suis sur place actuellement et il me semble qu’il y a une petite erreur sur vos prix d’entrée aux parcs tant au Rostro del Indio / Indian Noze et qu’au San Pedro. C’est moitié moins cher ! Cela a peut-être changé dernièrement. Pour une fois que c’est dans ce sens. https://www.facebook.com/pedaloneurs/
    Julien

    • Florian Martinet

      Merci Julien pour ton commentaire 🙂
      Il faut croire qu’on n’a pas été bon en négociations 😉
      Bravo pour votre aventure

  • Caro

    Merci pour cette article… Nous sommes à Antigua, pensez vous qu’il est possible de faire le trek Indian Nose et le volcan San pedro avec des enfants ??? 7/10/13 ans.
    Merci d’avance

    • Florian Martinet

      Bonjour Caro,
      Pour le trek Indian Nose, sans problème d’après moi. Le volcan San Pedro, nous n’avons pas eu l’occasion de le faire malheureusement.
      Bonne journée

Laisse un commentaire

Ton adresse email ne sera pas publiée