Que faire à El Nido et comment éviter les touristes ?

Que faire à El Nido et comment éviter les touristes ?

Partage cette page à tes amis voyageurs ! 😜

Après plusieurs jours à profiter de l’atmosphère bien sympa de Port Barton, et avant d’aller à Coron, nous voila en route vers El Nido. C’est certainement l’un des coins les plus connus et touristiques des Philippines. Nous avions un peu peur du monde qu’on allait y trouver mais finalement c’est facile d’éviter le gros des touristes. Nous avons pu profiter pleinement de l’archipel des Bacuits et de ses îles magnifiques.

El Nido

Petit aparté inutile (c’est ceux qu’on préfère) : nous avons perdu certains de nos articles (on est nul, on sait) qu’Olive avait écrit pendant le voyage (Port Barton, El Nido et Coron), donc nous avons dû les réécrire… Forcément, nous n’avons plus toutes les anecdotes et détails, donc on a fait au mieux !

Une arrivée tout en douceur

Après plusieurs heures de minibus, ce dernier ne nous pose pas en centre ville d’El Nido mais à la “gare routière” plus haut. Nous décidons (quelle bonne idée) de marcher jusqu’au centre. Nous voilà donc partis pour 30 minutes de marche en plein soleil, avec nos gros sacs sur le dos, le long de la route.

Et là, nous devons trouver un logement puisqu’après l’expérience réussie de Port Barton, on se dit que ce n’est pas si mal de ne pas réserver avant. AH. AH. AH. Sauf qu’avec les sacs, la chaleur et les prix qu’on nous annonce, il nous aura bien fallu tester 10 guest houses, et surement plusieurs litres de sueur (miam) avant d’en trouver une. Au final on a effectivement économisé, mais tellement peu que ça n’en valait pas vraiment la peine. Ce sera la 2ème et dernière fois donc pour nous. En réservant la veille ou le matin même nos logements premiers prix (of course), nous avons toujours des bonnes promos sur Booking.

Après de tels efforts (notre vie est compliquée vous l’aurez remarqué) et une bonne fringale on décide de craquer pour un gros burger bien sale ! Il passe très bien.

Quel island hopping faire à El Nido ? 

Après notre déjeuner très léger, on veut réserver notre island hopping pour le lendemain. Mais nous avons à peine le temps de parler avec une des agences qu’on se fait aborder (héhé) par 2 nanas qui cherchent des personnes pour compléter leur bateau privé. Mais elles ne font pas un parcours qui nous tente donc nous déclinons.

Mais juste après un autre groupe nous propose également de les rejoindre le lendemain. Cette fois, on s’arrange sur ce qu’on veut faire et on dit oui (on est difficile nous). Et ce seront nos supers compagnons de voyage à El Nido, puis Coron : Manon et Mathieu en tour du monde pour 6 mois et leur pote Flo qui est venu les rejoindre pendant ses vacances (coucou les copains).

En gros, c’est très facile de trouver d’autres personnes pour faire des tours privés et on vous le conseille vraiment puisque ça permet de partir plus tôt, et de choisir ce que vous voulez faire et dans quel ordre. Evidement, l’idéal c’est d’être en décalé par rapport aux tours organisés. Néanmoins, il n’est pas possible de partir aux aurores, puisque les bateaux doivent être autorisés à quitter la baie et les contrôles prennent du temps (et oui ils ont lieu tous les jours).

Cela vous permettra d’éviter le gros des touristes et d’avoir souvent le spot en solo, et ça c’est plutôt sympa !

Nous optons de notre côté pour le Small Lagoon et le tour B. Nous avons payé 1600 pesos chacun soit 27 €.

Notre tour en bateau à El Nido

Pinagbuyutan island 

C’était censé être notre premier stop, mais il y a un tournage (pour un truc du genre Survivor machin truc), on n’a pas pu s’y arrêter, ni même fait voler le drone (qui c’est qui était tout triste !?)

Mais juste en passant devant (du coup, on a pas de photo, voilà voilà), on peut vous dire que c’était magnifique.

Cathedral cove

On n’a pas trouvé ça transcendant. On va devant l’ouverture de la grotte et on ne peut pas rentrer. En plus le mec du bateau nous dit qu’il ne faut pas se baigner parce qu’apparement il y aurait des serpents. Ah, bizarre tout à coup Olive demande déjà quand on va eu 2ème spot.

Cathedral cove

Cudugnon cave

On arrive sur une très belle plage, avec une petite balançoire des familles et un terrain de basket.

Cudugnon cave

Oui parce qu’aux Philippines des terrains de basket il y en a absolument partout, même sur une petite île paumée où il n’y a rien d’autres (la base).

Cudugnon cave

C’est ensuite notre tour de visiter la grotte. Attention il ne faut pas être claustrophobe parce que l’entrée de la grotte est très (très) étroite.

Cudugnon cave

C’est assez sympa, mais comme vous le savez déjà (parce que vous lisez tous nos articles, n’est-ce pas) nous ne sommes pas fans des grottes.

Cudugnon cave

Conclusion

El Nido

Des jeunes filles sur le chemin de retour de l’école  
(ça ressemblait pas tout à fait à ça notre chemin de l’école dans le Jura)  
en train de regarder le drone de Max
El Nido ce sont des îles exceptionnelles ! On avait entendu que la ville était très moche : effectivement elle n’est pas canon mais l’ambiance est très sympa et c’est plutôt petit. Nous avons pu éviter la foule pendant notre island hopping et profiter à fond des paysages magnifiques. Il est maintenant temps de se diriger vers notre dernière (noooooon) destination des Philippines : l’incroyable Coron.

Après 6 mois 1/2 passés à en prendre plein les yeux et à se régaler en Asie, nous sommes de retour en France. Et nous n’attendons qu’une seule chose : le prochain voyage !

Partage cette page à tes amis voyageurs ! 😜

Certains de nos articles possèdent des liens d'affiliation permettant au blog de continuer à vivre. Pour autant, nous restons totalement impartiaux et te recommandons des produits ou services que nous jugeons de qualité, aidant la communauté, ceci indépendamment de la commission perçue. Bonne continuation de lecture.

Laisse un commentaire

Ton adresse email ne sera pas publiée