Début d’un tour du monde, les premiers jours

Début d’un tour du monde, les premiers jours

Jeudi 01 juin, départ de Londres en direction de Cancún, voici notre premier vol long-courrier pour moi et Valentin avec un trajet de 10h. Entrée dans l’avion effectuée, on nous prévient que la ventilation renvoie de l’air chaud de façon temporaire et en effet, chaleur étouffante pendant 30 minutes, nous plaignions les hôtesses de l’air en attendant patiemment que cela se rafraîchisse ! À croire qu’ils voulaient nous donner un avant-gout des températures mexicaines !

En dehors de ceci, tout s’est très bien déroulé jusqu’à l’atterissage de l’avion sur le continent d’Amérique. Au niveau de la douane, on nous demande combien de temps nous restons au Mexique, rien de plus, pas de vérifications de billet de sortie du territoire, alors que ceci nous avait bien fait stresser la veille. On embarque dans un van/taxi direction le centre de Cancún, préalablement réservé la veille afin de nous simplifier la tâche sur place.

Les pourboires

Il faut savoir qu’au Mexique on donne des pourboires pour la plupart des services si ceux-ci ont été satisfaisants. En règle général il faut laisser 10 à 20 % de la somme totale. Les Français ont la réputation d’être plutôt radins, mais je pense que c’est surtout une question d’habitude vu qu’en France on considère que ceux qui apportent des services sont payés justement pour ce qu’ils font, ce n’est pas un besoin pour eux. Ici, au Mexique, le “tip” est un réel besoin pour des personnes dont le salaire minimum est d’environ 65 pesos par jour, soit 3,5 € (Source OCDE). En l’occurence nous n’avions pas encore de pesos sur nous, ça sera donc avec une pièce de 2 € que ce jeune chauffeur repartira, plutôt content.

Notre première impression en arrivant ?

  • La pauvreté dans la plupart des rues du centre se fait ressentir.
  • Une signalisation au niveau du code de la route assez limitée, mais je pense que ce n’est rien par rapport à d’autres pays.
  • Une chaleur prenante ! Pourtant, la température n’est que de 29°C environ, mais celle ressentie est bien au-delà !
  • Une végétation bien différente, adéquate au climat.

Bref nous sommes bien partis de la France, il n’y a pas de doute !

Les premiers dialogues avec les locaux sont un mélange d’anglais et d’espagnol c’était assez mythique, le souhait de parler espagnol bien présent, mais vite rattrapé par les connaissances plus solides en anglais. Bref on se fout de la gueule de l’un et l’autre c’était plutôt marrant !

D’un point de vue physique, on constate rapidement que les Mexicains sont de taille plus petite, plus râblés avec un petit air asiatique pour certains, bref impossible pour nous de ne pas passer pour des touristes !

Puis voici le temps des premières courses, navigation sans trop de repères au sein du supermarché, les prix sont correct, même si il faut être quand même regardant afin de s’assurer d’une somme totale raisonnable, résultat 7€ de courses pour 2 repas + un petit déjeuner pour nous deux ! Sortis du magasin, on marche 100m et bim !

Grosse averse tropicale se déversant sur nous, on commence à courir pour éviter d’être trempés mais le mal est fait, la pluie aura durée 1 minute à peine, ce qui aura suffi à nous faire prendre la douche (sans pour autant refroidir la température). Bref suite à ça, premier repas mémorable où le riz dont je me suis chargé de faire cuir n’a pas eu le résultat escompté avec en bonus : la languette de la boite de conserve de légumes qui se casse lors de l’ouverture. Bref, il est temps d’aller se coucher !

Réveil matinal du au décalage horaire de 7h auquel nous devons nous habituer ! Journée préparatifs avec des recherches en détails pour les prochains jours au vu du temps grisâtre et ne voulant pas nous éterniser sur Cancún qui était seulement à nos yeux un point d’arrivée au Mexique.

Petite pause avec un excellent repas typique dans un restaurant nommé Pik Nik avec un personnel très sympatique. C’est d’ailleurs l’impression que nous avons eue durant nos premiers jours, les Mexicains semblent accueillant, chaleureux et très marchands. Pour le dernier point ce n’est pas étonnant vu l’importance du tourisme ici.

Bref, une corona, un buritto et des nachos plus tard, nous tombons sur une dame allemande nous faisant part que cela faisait 10 ans qu’elle vivait ici, heureuse de passer sa retraite dans la capitale touristique du Quintana Roo où elle nous confirmait la gentillesse des habitants.

Le lendemain, direction la station de bus d’ADO, entreprise de transport établis dans le sud-est du pays, avec surement le meilleur rapport qualité/prix, où nous partons pour notre prochaine destination…

Créateur du site, ma faim insatiable à découvrir de nouveaux endroits m’a poussé à partir en tour du monde en 2017. Une expérience incroyable qui te donne des ailes et une autre vision sur notre belle planète.  Je suis actuellement expatrié en Indonésie sur l’île de Bali. Viens t’envoler avec la communauté WAWT à travers nos articles 😉

Partage cette page à tes amis voyageurs ! 😜

Certains de nos articles possèdent des liens d'affiliation permettant au blog de continuer à vivre. Pour autant, nous restons totalement impartiaux et te recommandons des produits ou services que nous jugeons de qualité, aidant la communauté, ceci indépendamment de la commission perçue. Bonne continuation de lecture.

Laisse un commentaire

Ton adresse email ne sera pas publiée