Florian Martinet

Florian Martinet

À propos de moi

En quelques mots

  • Âge : 26 ans
  • Origine : Lyon
  • Pays préféré : France (Eh oui l’ami ! Indonésie en n°2)
  • Pourquoi ? : Les montagnes & la gastronomie
  • Plat préféré : La raclette (forcément)
  • Sport : Football, Ski, Randonnée, Musculation, Course à pied
  • Expression du moment : Allez ça part !
  • Série préférée : Breaking Bad
  • Style de musique : Rap & deep house

Je ne suis pas né dans une caravane avec la passion du voyage dès la naissance. Cependant, dès le plus jeune âge, j’ai eu la chance que mes parents m’emmènent, mon frère et moi, chaque année, découvrir un coin en France pendant quelques semaines. Bien-sûr quand on est jeune, on ne réalise pas la chance, on veut jouer au ballon, faire des conneries avec son frère et pas visiter tout un tas de choses barbantes ! Sauf qu’inconsciemment, tu es en train de petit à petit t’habituer à ces voyages annuels et on y prend goût ! Voir la mer, les montagnes, faire des rencontres, sortir de son quotidien, se changer les idées au final, ce sont des choses qui nous font du bien, enfin pour la plupart !

Passé l’âge des 18 ans, pump it up ! Je peux partir en vacances avec mes potes ! On passe un cap dans l’addiction du voyage avec une liberté accrue, je me sens pousser des ailes ! Alors, bien-sûr c’était des voyages économiques et festifs, on a envie de découvrir, s’amuser, faire la fête ! Puis, arrive le papier rose dans la boîte-aux-lettres, le permis ! Te voici encore moins dépendant des autres, même si pour commencer tu prendras sagement la voiture de ta mère pour aller dans le patelin voisin du coin. Tu te sens comment les premières fois que tu conduis, seul dans ta voiture ? Indépendant et libre, hein ? Une sensation qui s’atténue avec l’habitude de conduire dans les mêmes endroits, mais qu’on a envie de retrouver dès qu’on peut ! Bref, l’addiction aux voyages passe d’un cran, Espagne, Belgique, Allemagne, République Tchèque, Italie, la voiture nous emmène dans quelques pays d’Europe où on s’éloigne un peu plus loin à chaque fois.

Après 3 ans d’études, je trouve un CDI dans une start-up lyonnaise, me voici dans la vie active. Un regret durant mes études, je n’ai pas fait de stage à l’étranger. Dès que la routine quotidienne du métro/boulot/dodo s’était installée, un besoin survient, celui de faire un long voyage, de découvrir autre chose. Dans mon entourage, de plus en plus de jeunes parlent de l’Australie : “C’est immense, les paysages sont magnifiques, tu peux avoir du beau temps toute l’année si tu veux ! En travaillant sur place, tu peux gagner beaucoup d’argents, etc…” Wahou ! Ça donne envie cette histoire ! Après plusieurs recherches et des mois qui s’écoulèrent, je m’imaginais de plus en plus partir faire un tour d’Australie en un an. Je fixais une date me laissant le temps d’économiser, m’organiser et je fonce, rien ne m’arrêtera !

C’était en 2015, j’étais motivé comme jamais ! Je quitte l’appartement où j’étais et je décide de retourner chez mes parents pour faire de réelles économies ! Puis lors d’un trajet de covoiturage, une lyonnaise à l’arrière de la voiture me fait part qu’elle a réalisé un tour du monde lorsqu’elle avait 24 ans. Les yeux grands écarquillés, je lui demande sans indiscrétion combien ça lui avait coûté, elle me répond 14 000 €. Pardon ? “Si peu” !? Oui, car pour une année en Australie, même dans l’optique de travailler un peu sur place, il fallait minimum 4 000 € d’économies. Elle était donc en train de me dire qu’en économisant environ 3 fois plus, je pouvais voyager dans pleins de pays et continents différents et ceci sans avoir le besoin de travailler, c’était le déclic.

Décidé à faire un tour du monde, seul ou accompagné, j’en parle à mon entourage qui a du mal à me croire. Un tour  d’Australie c’est déjà ambitieux, mais un tour du monde, tu as craqué ton slip Florian ! Surprise, 6 mois après, mon ami Valentin que je connais très bien depuis de nombreuses années me fait une confession. (Non, t’es con, pas ce genre de confession !) Entre son dernier voyage passionnant et son boulot peu épanouissant, il me dit qu’il est partant pour faire ce tour du monde avec moi. Accueillant cette nouvelle avec joie, le début des préparatifs commença 9 mois avant de partir.

Nous avons donc planifié notre itinéraire en fonction du budget, de la saison à laquelle on partait et nos envies. Il s’en est suivi la création de ce site web afin de raconter nos aventures et partager nos conseils aux futurs voyageurs. Les mois s’écoulèrent à vitesse grand V et il restait toujours plein de choses à penser entre les vaccins, assurances, banques et matériel.

Puis s’en est suivi une année incroyable dont j’en raconte une bonne partie dans les articles du site que je t’invite à découvrir !

Si tu as peur de te lancer dans une telle aventure, il faut savoir que tu ne le regretteras pas. Tu as toute ta vie pour rester auprès de tes proches, faire grandir ton patrimoine où que sais-je ! L’argent que tu perds dans ce voyage t’enrichis bien plus que tout autre investissement, c’est également un accélérateur de maturité incroyable. Bref, je ne vais pas te faire l’éloge de tout ce que peut apporter une telle expérience, je pense que tu as saisi l’idée.

 Tu as peut-être des questions, des remarques que je prendrais soin de répondre avec plaisir, donc n’hésite pas à rejoindre la communauté WAWT sur Facebook ! Ah oui, j’allais oublier, pense à aller suivre mes aventures sur Instagram, vindiou !

À bientôt sur la route, dans un pays random, qui sait ! 😉

Mes articles

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Florian Martinet

4.8 (95%) 4 votes


Partage cette page à tes amis voyageurs ! 😜