Tam Coc et sa baie d’Halong terrestre

Tam Coc et sa baie d’Halong terrestre

Partage cette page à tes amis voyageurs ! 😜

Après avoir profité du sud, du soleil et de la chaleur nous voilà direction le nord du Vietnam, à Tam Coc (ou aussi appelée Ninh Binh). Nous avons eu jusqu’ici de la chance avec le temps, et nous avons même eu trop chaud à Hoi An. Mais ça va vite changer, pour notre plus grande frustration.

Une arrivée comme on les aime

Au départ de Hoi An, on prend un bus de nuit qui doit arriver vers 7h à Ninh Binh. Enfin bus de nuit qui part à 14h. On traîne donc sur notre portable, kindle et après avoir écrit un article, on essaie de dormir. On somnole comme on peut et d’un coup on vient nous réveiller brusquement. Il est 4h du matin mais nous sommes déjà arrivés et le bus va à Hanoï donc on doit vite descendre. Dans la précipitation Olive oubliera son gilet, enfoui dans la couverture, celui qu’elle vient d’acheter pour les soirées plus fraîches au Vietnam (#fail).

On commande donc un Grab pour se rendre à notre hôtel. Et là, arrivés devant, la grille est fermée. Et il commence à pleuvoir (#laloose). Max finira par escalader la grille et réveiller les propriétaires. On déteste faire ça mais on ne se voyait pas attendre 3h dehors de nuit sous la pluie et en plus il fait froid !

Ils nous donneront très gentiment une chambre sans nous faire payer la nuit (adorables). Mais pour ça, ils demandent le passeport, comme toujours. Et c’est là qu’Olive se rend compte qu’elle n’a plus son passeport (ça devait bien arriver un jour).

Panique à bord ! Le passeport c’est genre LE bien le plus important que tu as quand tu voyages. Après avoir cherché partout, on se dit qu’on ne l’a pas récupéré à l’hôtel à Hoi An. Effectivement, on leur envoie un message et ils nous répondent tout de suite (à se demander s’ils dorment ces asiat), ils vont l’envoyer avec le prochain bus. Soulagés, on peut enfin dormir, dans notre petite chambre ultra humide (le sol est mouillé pour vous dire !). Heureusement on ira dans notre vraie chambre le lendemain et ce sera bien mieux.

Un temps pourri

C’est simple le premier jour, on s’est pris la pluie. Après s’être promené en scooter, et avoir eu bien froid, on abandonne et on rentre à l’hôtel. Max décidera courageusement d’aller courir. Olive fera sa faible. Faut dire que le temps, l’humilité et le froid ne donne pas envie.

Le lendemain, c’est guère mieux. On ira courir tous les deux.

Le 3ème jour pareil, mais ils annoncent beau le lendemain donc on décide de rester un jour de plus. On ira quand même se promener à pied et Max fera voler le drone, lorsque le temps se découvrira un peu. On ira courir aussi (oui, on commence à avoir du mal à tenir en place).

La météo étant toujours aussi bien annoncée, le dernier jour on ne verra pas plus le soleil. Au moins il ne pleut pas.

Heureusement à la guest house il avaient 9 chiots trooooooop mignons qui avaient 1 mois quand nous y étions.

On a complètement craqué (même Max, pour dire !) et on ira les voir plusieurs fois par jours (toutes les excuses étaient bonnes).

On va sembler complètement gaga mais en 4 jours on les a vu grandir ! Quand on venait les voir et que les 9 venant en courant vers nous, impossible de ne pas fondre.

A table !

Tour en bateau

On décidera donc de faire un tour en bateau à Tam Coc, un peu cher à notre goût : 200 000 tout compris.

Ici ils rament avec les pieds

On demandera à la rameuse de s’arrêter sur le retour (parce que c’est un one way), au point qu’on a repéré pour avoir une belle vue et elle nous dit oui. Arrivé au bout, après avoir traversé 3 petites grottes, on nous attend pour qu’on achète quelque chose à manger. Ce genre de stops forcés qu’on n’apprécie pas trop.

On achètera de l’ananas puisque nous n’avons pas déjeuner (après avoir négocié et divisé le prix par 2) et on nous dit qu’il faut qu’on achète une boisson à notre rameuse, qui ne nous a pas décroché un sourire depuis le début, soit dit en passant. On déteste ce genre d’actions, quand on nous force la main. On lui proposera donc de l’ananas à la place. Mais elle refusa.

Sur le retour, on demande donc à s’arrêter, comme prévu, sur le bord de la berge. Et là elle nous dit que ça coûtera 100 000 dongs. 100 000 juste pour s’arrêter 5min sur le côté. On dit non et on ne gardera pas un bon souvenir de ce tour en bateau.

Alors oui les paysages sont beaux, mais il y a beaucoup de monde (même entre midi et 2), ce qui gâche vite la sortie, et ces 2 actions qui nous ont laissé un goût amer.

Une petite trempette ?

Se perdre en scooter

C’est la meilleure partie.

Les paysages sont très beaux et si vous avez beau temps ce ne sera que du plaisir. Entre rizières, roches et montagnes, c’est grandiose !

Mua cave

Pour avoir une vue surplombant le paysage, c’est à Mua Cave qu’il faut aller.

Qui dit point de vue dit montée. Mais c’est rapide et ça vaut vraiment le détour.

Max fera voler Drony et on rencontrera un couple de tourdumondiste qui, chose peu commune pour un voyage d’un an, reste uniquement en Asie. On restera parlé un moment avec eux, puis nos chemins se séparent déjà puisqu’ils prennent un bus de nuit direction le sud.

Les bonnes adresses

Trang An Np : très bon rapport qualité/prix et bien situé avec le petit déjeuner inclus. La famille est très gentille et le réceptionniste parlote anglais. Ils louent des scooter à 120 000 la journée. Et n’oublions pas qu’ils nous ont donné une chambre quand on est arrivé à 4h30 du matin sans nous la faire payer.

Mona Lisa : ça faisait plusieurs repas qu’on était déçus, dont un restaurant spécialisé à la chèvre (qui en plus était cher! et vraiment pas bon) donc on craque pour la première fois au Vietnam pour de la western food. Les burgers et pizzas de ce petit restaurant sont succulents.

Info pratiques

  • Bus de nuit Hoi An – Ninh Binh : 350 000 dôngs. 14h – 4h (le genre d’horaires que tu adores !)
  • Scooter journée : 120 000
  • Tour en bateau (avec parking et taxes) à Tam Coc : 200 000
  • Mua cave : 100 000
  • Trang NP hôtel : 6,50€ la nuit la chambre privée avec sdb privée.
  • Bus Ninh Binh – Cat Ba : 270 000

Conclusion

Malgré notre journée en plus, nous ne verrons pas le soleil à Nihn Binh, à notre plus grand désespoir puisque le site a l’air exceptionnel. On est peut être faible mais le temps a impacté notre moral, puisque nous étions très frustrés et aussi parce qu’on arrive à la fin de ce périple asiatique. On veut profiter à fond de ces derniers moments ! Aussi, nous avons du mal à rester enfermé sans rien faire (ça fait 6 mois qu’ils voyagent, et ils osent se plaindre) (on assume).

On espère avoir meilleur temps à Cat Ba et la baie de Lan Ha, petite sœur de la baie d’Halong.

Après 6 mois 1/2 passés à en prendre plein les yeux et à se régaler en Asie, nous sommes de retour en France. Et nous n’attendons qu’une seule chose : le prochain voyage !

Partage cette page à tes amis voyageurs ! 😜

Certains de nos articles possèdent des liens d'affiliation permettant au blog de continuer à vivre. Pour autant, nous restons totalement impartiaux et te recommandons des produits ou services que nous jugeons de qualité, aidant la communauté, ceci indépendamment de la commission perçue. Bonne continuation de lecture.

Laisse un commentaire

Ton adresse email ne sera pas publiée