Siem Reap et les temples d’Angkor

Siem Reap et les temples d’Angkor

Partage cette page à tes amis voyageurs ! 😜

 

Après un mois passé à Bali, nous prenons l’avion direction le Cambodge afin de visiter les célèbres temples d’Angkor.

Une longue journée de transport

 

De Nusa Penida à l’aéroport

On arrive directement de Nusa Penida par Sanur en fast boat. Après avoir marché pendant plus d’1h pour trouver le centre ville (il s’avère qu’on en a littéralement fait le tour) on finit par tomber sur un Mc Do complètement par hasard (comment ça vous nous croyez pas ?).

Après un big mac, il nous reste encore du temps pour aller à l’aéroport puisque notre vol est en début de soirée. On décide donc de s’arrêter devant un coiffeur et salon de beauté pas cher qu’on a vu sur le chemin. Max est content de sa coupe (rien a voir avec celle du Myanmar, à suivre) et Olive prend un massage et pédicure (il y a des premières fois à tout) qui sont loin d’être tops.

On arrive tôt à l’aéroport après avoir pris un Grab (le Uber asiatique) pour se rendre à l’aéroport. Il nous reste encore pas mal de temps donc on en profite pour travailler et boire une dernière Radler Lemon (miss you !!).

 

Une escale qui a failli mal tourner

Après avoir pris notre premier vol, on a une escale de 6h30 à Kuala Lumpur en pleine nuit. La fatigue se faisant ressentir on décide de faire nos gros backpackers et de s’allonger par terre pour essayer de dormir.

Mais d’abord on se rend devant la porte pour l’embarquement afin d’être au plus près et de ne pas perdre de temps ensuite (tellement intelligents que nous sommes). On essaie donc de dormir et on somnole comme on peut : il fait super froid et il y a des annonces haut parleur littéralement toutes les minutes. Annonces dont on ne comprend rien du tout même les parties qu’on suppose en anglais.

Olive, qui avait mis son réveil 45min avant le vol (ce serait quand même très con de le louper) va, dans un éclair de génie (rien que ça), vérifier le numéro de la porte. Et là panique mon capitaine la porte a changé !

Elle réveille Max en urgence (il a à peine les yeux ouverts qu’on court dans l’aéroport). On part donc au pas de course dans le sens qu’on pensait être le bon. Max, dans un éclair de génie (encore ?) prend quand même 10 secondes pour vérifier sur une carte et (bien sûr) se rend compte qu’on est parti du mauvais côté !

Volte face et c’est reparti. La porte est de l’autre côté du terminal (c’est pas drôle sinon) et on est obligé de repasser un contrôle de sécurité (on a pas compris non plus). On court comme des cons, hilares (toujours garder le sourire, toujours) pour arriver les derniers à la porte.

Derniers c’est à dire qu’il n’y a déjà plus personne. Mais on nous laisse rentrer et là c’est le soulagement. On a donc eu très chaud ! Et très soif. Bien sûr nous n’avons pas d’eau (merci le contrôle de sécurité pas prévu).

 

Il faut encore attendre

Après un 2ème vol, on arrive donc à Siem Reap, premier arrêt de notre périple au Cambodge. 1h de tuk tuk, sur des routes avec plein de trous plus tard, on arrive à notre hôtel. On a réservé une guest house à côté du centre ville pour un peu moins de 7€ la nuit pour deux avec salle de bain privée et c’est le top (on vous en parle dans les « bonnes adresses » plus bas).

Mais il est encore trop tôt et notre chambre n’est pas prête. Le gérant nous conseille le petit resto juste à côté où tous les plats sont à 2$. Il est 9h30 et nous goûtons donc notre premiers lok lak, notre plat coup de cœur du Cambodge. On prend également un mango shake (la base) qui sont juste excellents.

On retourne à la guest house et il nous dit que ça va prendre encore un peu de temps. On nous propose d’utiliser la douche d’une autre chambre mais on préfère attendre. On commence vraiment à fatiguer. Il faut dire que nous sommes en transit depuis plus de 24h. On se pose sur la terrasse super sympa de l’hôtel pour essayer de travailler un peu. Vous avez deviné, on est en mode grosse loque et on avance pas. Olive finira même pas s’endormir sur le canapé pendant que Max reste éveillé (du jamais vu !).

Une fois notre chambre prête vers 11h30 et une douche bien méritée, on fait une sieste et c’est dans ces moments là qu’on se rend compte du plaisir que c’est de bien dormir (instant tendresse à 2 balles).

 

La ville de Siem Reap : marchés, street food et pub street

De nouveau en forme on part à l’exploration de la ville en fin d’après-midi et on adore tout de suite Siem Reap, son ambiance, sa street food. On a tout de suite été conquis par l’atmosphère.

On précise quand même qu’on y était fin octobre donc juste avant la saison touristique. Il y avait suffisamment de monde pour profiter de la ville, mais pas au point que cela en soit gênant.

On a tellement aimé la ville, qu’on a rapidement prolongé notre séjour de 5 jours prévus initialement à 7 jours. Mais c’est aussi pour se remettre des 30 jours à Bali où nous avons eu un rythme très soutenu. On voulait aussi avancer sur le blog puisqu’on a un peu (juste un peu) traîner pour s’y mettre. C’était donc le bon compromis vu le prix de la nourriture, de l’hôtel et pour couper les visites des temples.

Pas vraiment besoin de guide pour visiter la ville : il suffit de suivre les différents mouvements, tout est regroupé au même endroit. Il faut bien sûr faire les différents marchés, longer le fleuve pour la street food dont notamment les pancakes (c’est en fait des sortes de crêpes) et différents shakes aux fruits mais aussi plein de petits plats. Bon on n’a pas osé gouter les brochettes et la viande qui n’avaient pas l’air très fraiches.

Vous ne pouvez pas non plus manquer pub street qui, comme son nom l’indique, regroupe plein de bars et restaurants. L’ambiance est très sympa et si vous aimez sortir, il y a de quoi faire. Ça se prête très bien au pub crawl notamment (si vous arrivez à vous en souvenir, hein Max !?).

On a testé :

  • X-Bar, parfait pour commencer avec des baby foot, Beer Pong et tables de billards (aller checker le skate parc sur la terrasse au dessus!).
  • Yolo (You only live once) : il y a du monde et la petite salle n’étant pas très grande l’ambiance est toute de suite très sympa.
  • Cheers : on commence à pencher vers la boite de nuit.
  • Temple : sans doute le plus connu. On vous conseille d’y aller en tout début de soirée pour boire une bière (ou des cocktails pour les plus riches) sur le roof top qui a un décor très cool, en lézardant sur les poufs. La musique est axée électro chill donc parfait. En revanche vers 20h (si on se souvient bien), ça passe en live musique et autant dire que la chanteuse c’était pas ça et la musique était bien trop forte. On y est donc allé deux fois et c’était top mais rapidement une fois que le groupe arrive on bougeait ailleurs. En revanche c’est parfait une fois que la soirée est bien entamée puisqu’il y a plusieurs étages et le Rez de chaussé est une boîte.

On est également allé deux fois boire des cocktails dans une petite rue pas loin de pub street, après une certaine heure il y a des sortes de tuk tuk bars. Vous avez compris l’idée. Vous avez des tabourets et on vous servira les cocktails sur le petit bar. Les cocktails sont à 1,50$ (whaaat !). Et, partie préférée de Max, ils vous mettent à dispo l’ordi qui contrôle la musique. Max s’est donc improvisé DJ. Il ne se souviendra pas grand chose de cette première soirée (black out bonsoir).

Quelques info (on pose ça là)

Flyers : pensez à garder les flyers qu’on vous distribue pour bénéficier de free shot dans les différents bars.

Draft beer : les bières pressions sont à 0,50$ (si si vous avez bien lu) pendant les happy hours.

Musique forte : on a adoré la nightlife à Siem Reap mais la musique est vraiment forte (bien plus qu’en France) donc pour ceux qui ont les oreilles sensibles ça peut être compliqué. D’ailleurs quand vous êtes dans pub street la nuit vous voyez clairement que c’est à celui qui mettra la musique le plus fort pour attirer le client.

Tuk tuks : Si votre hôtel n’est pas à côté du centre ville, pas de panique, il y a des tuk tuks toute la nuit et beaucoup attendent même à la sortie des bars. D’ailleurs il y a des tuk tuks partout mais ils ne sont pas méchants et pas trop insistants une fois que vous leur dites non. On a quand même sûrement eu droit à 127 « tuk tuks, sir? »  avec le petit mouvement des mains mimant une accélération (si jamais on était pas sur de ce qu’était un tuk tuk).

Les $$$ : au Cambodge, vous pouvez payer aussi bien en Rhiels qu’en dollars américains. D’ailleurs on vous rendra souvent la monnaie dans les deux : une partie en dollars et une partie en Rhiels. Au départ c’est assez étrange. Le taux de change qu’ils appliquent (nov. 2018) : 1$ = 4 000 KHR.

Comment visiter les temples d’Angkor ?

Les temples d’Angkor, c’est LE lieu incontournable au Cambodge. Parfois même le seul stop de certains voyageurs qui sont en Thaïlande ou au Vietnam (dommage on est d’accord). Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, ce parc archéologique comprend plus de 1 000 temples étendus sur 400km2, dont certains datent du XIX siècle.

La cité d’Angkor a été la capitale de l’un des plus importants empires du sud-est asiatique : l’empire Khmers. On dit qu’à son apogée elle accueillait plus d’un million d’habitants. Cette cité était construite au milieu de la forêt.

De nombreux conflits et guerres mais également le temps ont eu raison de la plupart des constructions de la cité. Les temples, en pierre, ont mieux tenu le choc.

C’était la petite minute historique (on vous voit dormir au fond de la classe !).

 

Combien de temps ?

Il existe 3 formules :

  • 1 jour : 37$

1 jour ça nous paraît vraiment court vu l’immensité du parc et le nombre de temples. C’est également trop peu puisque les levers de soleil et couchers de soleil sont à faire.

  • 3 jours : 62$ (que vous pouvez répartir sur 1 semaine)

3 jours ça nous semble le bon compromis. Si vous êtes backpackers vous allez certainement penser que c’est cher et que votre budget ne vous le permet pas. On vous conseille quand même de faire ce sacrifice (quitte à faire 2 ou 3 soirées en moins ce mois-ci 😁).

  • 7 jours : 72$ (que vous pouvez répartir sur un mois)

7 jours c’est beaucoup et sauf raison particulière, à notre sens c’est trop.

On ne regrette pas du tout d’être resté une petite semaine à Siem Reap parce qu’on a adoré et qu’on en avait besoin mais 5 jours ça nous parait l’idéal. 3 jours de visite de temples coupés par 2 jours plus calmes. Ça peut notamment être intéressant de choisir un hôtel avec piscine. Sinon (si vous êtes des pinces en gros) on vous conseille le notre qui a un excellent rapport qualité prix.

 

Quel moyen de transport ?

  • Tuk tuk

Le plus pratique et facile c’est de louer un tuk tuk à la journée qui vous emmènera sur les différents sites. Certains s’improvisent guide également mais vu leur niveau d’anglais ça nous paraît pas l’idéal. Si vous voulez un guide, il faut en prendre un vrai.

  • Vélo

Vous avez aussi l’option du vélo mais vu la chaleur et les distances à parcourir ça nous semblait un peu compliqué. Surtout que les routes sont correctes mais pas en parfait état, donc il faut plutôt un vtt et ils sont plus chers que les bicyclettes.

  • Scooter

On a donc choisi de louer un scooter à notre hôtel et nous avons eu le tarif hors saison (à quelques jours près) pour 10$ la journée (oui c’est cher mais lieu touristique obligé). Une location 1 jour dure 24h. On le loue jour par jour afin de ne pas payer pour les journées où nous ne sommes pas allés visiter les temples. On le prend le soir afin de l’avoir pour le lever du soleil.

C’était parfait puisqu’on était complètement autonome et plus rapide qu’en vélo. Et surtout on avait moins chaud. Le scooter c’était souvent l’instant fraîcheur même, puisqu’on pouvait profiter d’un peu d’air.

Olive avait lu avant de venir que les étrangers ne pouvaient pas louer de scooters. Ça a été très facile pour nous puisqu’on nous l’a proposé à l’hôtel. On a eu aucun soucis, ni en ville ni autour des temples. On a demandé des casques (safety first) et le gérant nous dit que c’est pas « vraiment » obligatoire (on est en Asie, hein !) et que si la police nous arrête il suffit de leur donner un « petit billet » (normal).

 

Comment éviter les hordes de chinois ?

Dans les lieux très très touristiques on tombe toujours sur une espèce qui semble se multiplier à vue d’œil : les bus de chinois. Pour ceux qui voyagent et qui font des lieux très connus, vous voyez exactement de quoi on parle.

L’avantage c’est qu’on en a quasi pas vu depuis le départ. L’inconvénient c’est qu’ils sont toujours aussi insupportables. On est jamais allés en Chine et apparement c’est magnifique et les chinois sont gentils. On se dit donc que les « chinoisbus » ne représentent pas du tout la population chinoise (on espère).

Déjà le principe de « attention on arrive à 50 comme des bourrins et on prend tous la même photo en poussant ceux qui étaient là avant », ça énerve tout de suite. Ensuite ils sont super bruyants et on est quand même dans un lieu culturel et religieux très important pour les cambodgiens. C’est donc important de respecter et d’essayer d’être discret. L’avantage c’est que tous les autres touristes se regardent en mode solidarité le temps que la « horde » passe.

Bref, désolé c’était le petit coup de gueule du jour (on précise quand même qu’Olive a des origines chinoises, voilà voilà).

Il faut savoir que les « chinoisbus » restent dans les temples les plus touristiques. On a donc fait pas mal de temples sans en voir un seul.

Il suffit aussi souvent de faire les boucles en sens inverse ou de sauter un temple pour en avoir un d’avance. Ou de visiter le temple dans l’autre sens qu’eux mais également de ne pas suivre le chemin tout tracé pour les plus touristique (sans aller là où c’est interdit bien sûr). Pour le Ta Prohm par exemple, il y a des parties où il n’y a personne qui sont très jolies.

 

Quels temples ?

Des temples, il y en a un paquet donc autant dire que vous ne les ferez pas tous. Et vous en ferez pas mal sans vous souvenir du nom (ou ce n’est que nous ?). Vous trouverez des maps un peu partout pour vous orienter donc pensez bien à en avoir une sur vous, en plus de google maps et maps.me.

Nos préférés

  • BAYON

Le temple au 216 visages est certainement celui qui fait le plus l’unanimité. Difficile de ne pas être séduits par son charme. C’est le temple central du complex Angkor Thom. Attention il n’ouvre qu’à 7h30.

  • EAST BARAY

Il ressemble au Pre Rup mais on l’a trouvé plus beau, plus authentique, moins touristique. C’est notre temple coup de cœur.

  • BANTEAY KDEI

Notre premier temple. Il n’y avait personne et quand vous découvrez un temple d’Angkor pour la première fois dans ces conditions, ça marque (tu penses direct à Tomb Raider).

  • PREAH KHAN

On l’a beaucoup aimé aussi et il n’y avait personne.

  • TA PHROM

Rendu célèbre par le film Tomb Raider avec Angelina Jolie, le temple a d’ailleurs été renommé ensuite. A l’origine il s’appelait Rajavihara (et bam ça balance de l’info).

C’est dur (mais on a réussi !) de prendre une photo sans chinoisbus devant les racines qui ont élues domicile sur une partie du temple.

On a pris notre petit déjeuner derrière dans une partie éloignée du sens de visite et c’est très jolie. Avec quasi personne.

On vous conseille de prendre le temps de bien faire le tour des temples et de ne pas juste suivre la foule. C’est surtout vrai pour les plus connus.

  • ANGKOR WAT

Le plus connu, le plus grand, le plus symbolique. Celui dont tout le monde a déjà vu une photo avant, en particulier pendant le lever du soleil. Il reste impressionnant de par sa taille et sa meilleure conservation.

  • TA SOM

Les autres temples

Vous pensez bien qu’on en a fait beaucoup des temples en 3 jours. Voici quelques autres noms.

  • PRE RUP

On ne saurait dire pourquoi mais c’est loin d’être notre préféré. Vous verrez à Angkor, le ressenti joue beaucoup et vous aurez chacun vos temples préférés et vos coups de cœur sans parfois pouvoir l’expliquer. On a préféré le East Baray, un peu dans le même style.

  • NEAK POAN

Un temple entouré d’eau ça avait l’air extrêmement alléchant. En réalité le temple n’a rien d’extraordinaire mais le ponton pour le rejoindre donne une vue très sympa donc pour nous il reste à faire et il se fait rapidement. On est resté un peu plus longtemps parce qu’ils étaient en train d’abattre un arbre et Max voulait voir jusqu’à bout (ah ces mecs!).

  • TERRACE OF ELEPHANTS

  • PHIMEANAKAS

 

On en oublie plein mais à vous d’aller vous perdre au sein de tous ces temples !

 

Lever de soleil sur Angkor Wat

Notre conseil si vous faites le lever du soleil : allez y tôt, vraiment tôt (même si le réveil pique) pour avoir une place devant. La vue la plus célèbre c’est devant la marre afin d’avoir le réflection du temple dans l’eau.

Sauf que c’est plat dont si vous n’êtes pas au premier rang vous allez devoir prendre vos photos en levant les bras (assez drôle de voir tout le monde les bras tendus) et vous ne verrez pas grand chose.

Bien sûr vous allez voir des chinois (oui, encore!). Nous y étions en tout début de haute saison donc nous avons sûrement éviter le pire et avons pu apprécier ce beau spectacle. Selon nous c’est à faire mais en pleine saison le monde peut effectivement gâcher l’expérience.

Autre conseil : n’allez pas tout de suite visiter le temple une fois le soleil levé, déjà parce que tout le monde le fait et vous pouvez y revenir quand il y aura moins de monde, mais aussi parce que comme pour les couchers de soleil il faut toujours rester un peu plus longtemps. Les couleurs ont tendance à changer. On a donc profiter pour prendre notre petit déjeuner sur quelques ruines à l’écart afin de prendre des forces pour une longue journée de visite.

 

Le coucher de soleil sur Phnom Bakheng

On a voulu tester le coucher de soleil depuis ce temple qui a (apparemment) une très belle vue et s’y prête bien pour le sunset. Sauf qu’ils n’acceptent que 300 personnes à la fois. Il faut donc arriver en avance pour être sûrs d’avoir une place.

Bien sûr on est arrivé un peu plus tard que l’heure qu’on s’était fixée. Il faut grimper pendant environ 30 minutes pour y arriver (vue en hauteur vous vous souvenez !?). On a donc marché comme des forcenés et après avoir doublé quasi tout le monde et arrivés bien transpirants en haut (c’est qu’il fait chaud au Cambodge), il y a déjà une queue assez importante qui attendait.

On demande à un des mecs du temple si ça va le faire : il nous dit oui, que le temps d’attente est d’environ 15 minutes. On reste dubitatif vu le nombre de personnes qui sont devant nous et ceux qui sont déjà en haut, qui ne vont certainement pas redescendre avant le sunset. On attend. On attend. Et on attend encore. On demande à un autre mec qui nous dit 50 minutes (ils sont bien accordés ces cambodgiens, c’est un plaisir). On hésite à redescendre un peu pour regarder le sunset depuis une plateforme un peu plus bas. On hésite. On hésite. Et on hésite encore. Quand on voit qu’on avance plus et que vraisemblablement on aura pas de place, on descend.

On se sépare pour voir de quel point de vue c’est le plus beau. On se rejoint ensuite plus bas mais on est envahi par des chinoisbus. On est au premier rang et c’est dur de garder notre place avec ces chinoisbus qui nous poussent pour prendre des photos, alors qu’on était là avant. Ils font tous 30 fois la photo où ils font semblant d’attraper le soleil. A un moment l’une d’entre eux prend littéralement appui sur l’épaule de Max avec son avant bras pour prendre ses photos. Tout ça avec le bruit (comprenez hurlements) constant des chinoisbus que vous devez connaître. Des sauvages.

La vue est belle et les couleurs splendides mais le spectacle est quand même un peu gâché par l’ambiance (on fait de notre mieux pourtant).

Attention aux serpents : whaaaat ?

Pour les plus fidèles d’entre vous (non on est pas lèche-c**), vous savez qu’on a déjà vu un serpent à Bali. Whaaaat ?

Pour ceux qui liront les prochains articles (ok là on commence à devenir lèche-c**), on en a également vu 2 à Bagan au Myanmar. Whaaaat ?

Bref, on se promenait tranquillement dans les temples d’Angkor (comme un mardi normal quoi), quand Olive a failli marcher sur un serpent. Vous vous souvenez qu’Olive à la phobie des serpents n’est-ce pas !? Donc évidement que c’est tombé sur elle. Elle marchait, en n’embêtant personne (Max ne compte pas) quand en regardant ses pieds elle voit un serpent énoooooorme. Elle a dû littéralement sauter par dessus dessus pour l’éviter. Un mardi normal, on le répète !

Bon en réalité le serpent était assez petit mais peut-être venimeux (c’était sans doute le serpent le plus dangereux du monde, d’ailleurs). On était dans une partie assez dégagée en plus mais pas très fréquentée et le serpent faisait sûrement bronzette tranquille. Genre le mec, même pas il a bougé quand il nous a entendu arriver (il n’y a plus de respect de nos jours).

Info : on l’a vu vers Prasat Suor East. Mais depuis il a bougé ! Bonne chance 🙂

 

Nos astuces pour visiter les temples 

  • Itinéraire

On vous conseille de prévoir un programme avant de partir à l’assaut des temples. Sinon vous risquez de perdre du temps dans les trajets puisque le site est grand. Cela ne vous empêchera pas de le changer si besoin au cours de la journée et de vous arrêtez si vous voyez un temple qui vous plaît. Vous aurez au moins une idée de comment vous organisez.

  • Prévoir de l’eau et de la crème solaire

Ayez toujours de l’eau d’avance même si vous pouvez en acheter autour des temples principaux. Il fait chaud et le soleil cogne fort donc protégez vous (dites merci maman).

  • Respecter les lieux

Ce sont des temples. Cela signifie couvrir ses épaules et genoux. Ne pas être trop bruyant (les chinoisbus ne connaissent pas la discrétion) et ne pas s’amuser à grimper sur les ruines ou aller dans les endroits indiqués comme interdits.

  • Les boucles

L’idéal nous semble de consacrer un jour à la grande boucle, un jour à la petite. Puis le 3ème jour refaire vos temples préférés tôt le matin pour y être seuls (attention parfois aux heures d’ouverture) ou le midi et de visiter d’autres temples moins connus. Sinon vous pouvez aussi prendre un scooter et aller plus loin pour visiter par exemple Banteay Srei.

  • Prévoir des journées off

On vous déconseille fortement de faire les 3 journées de visite d’affilée. Il n’y a pas de meilleur moyen de ne pas apprécier Angkor et de faire une overdose de temples. La ville de Siem Reap s’y prête bien et encore plus si vous choisissez un hôtel avec piscine (ou si vous voulez bosser un peu sur votre blog par exemple, on dit ça on dit rien). Comme on le disait plus haut 5 jours c’est la période de temps idéal selon nous.

  • Où et quand acheter vos tickets ?

Ne faites pas comme nous a vouloir les acheter le matin avant les visites. Et surtout pas avant le sunrise. Déjà vous allez perdre du temps précieux de sommeil et vous allez potentiellement louper le coche. Surtout que l’achat des billets se fait de l’autre côté (logique on sait). La billetterie se trouve à côté du Angkor Panorama Muséum. Vous aurez votre photo sur le pass. Donc ne faites pas comme nous et n’allez pas à un check point, ils ne vendent pas ticket. Allez y la veille (normalement cela vous donne le droit d’aller voir le coucher de soleil sans entamer une journée sur votre pass).

  • Être en décalés

Faire les circuits en sens inverse, sauter un temple pour avoir de l’avance et visiter les temples entre 12h et 14h et tôt le matin vous permet d’éviter le gros de la foule. On vous conseille aussi d’essayer de ne pas y aller pendant le pic de la saison touristique. Avoir une foule de touristes sur chaque temple peut vous empêcher d’apprécier pleinement les temples d’Angkor. Nous y étions tout début novembre et nous avons eu un super temps et pas trop de monde.

  • Lever et coucher de soleil

Éviter également de faire une journée complète de visite du lever au coucher de soleil. Ça risque de vous couper les pâtes. En revanche, autant faire un 1er sunrise le 1er ou 2ème jour afin d’avoir la possibilité d’en faire un 2ème (si jamais c’était nuageux par exemple).

Les bonnes adresses

The 84 hostel. Notre super hôtel : 7€ la nuit pour deux avec chambre et salle de bain privée. La chambre est propre et spacieuse. Juste à côté du centre ville. Le gérant est cool et parle même français (il a fait ses études à Paris). La terrasse est très sympa pour travailler, avec tables et canapés dans une ambiance cozy. Vous pouvez louer des scooters. Et avant notre bus de nuit , alors qu’on avait déjà fait notre check out ils nous ont proposé de prendre une douche, adorables !

Heng Theany. Le petit resto qui est juse à côté de l’hôtel est très bon. On a testé plusieurs plats différents et tous sont excellents et seulement à 2$. Les shakes sont très bons aussi et pas chers.

Le Crista. Nous y sommes allés 4 ou 5 fois. Un rapport qualité prix imbattable. Un service très attentionné et adorable (ils nous ont reconnu dès la 2ème fois). Les plats sont excellents et goutus et les prix supers abordables (dans les 3$). On ne peut que vous recommander d’y aller. D’ailleurs sur tripadvisors ou Google maps, il est super bien noté.

Jungle sports bar. Si vous avez envie d’un bon burger (on ne juge pas), on vous conseille ce bar.

Conclusion

On a beaucoup aimé les temples d’Angkor. Le fait d’avoir pu visiter beaucoup de temples en étant seuls ou quasiment seuls nous a permet de vivre ce côté mystique et mythique des temples. On a vraiment l’impression de se retrouver dans Indiana Jones ou Lara Croft (le côté geek d’Olive ressort de plein fouet) (tu te rends compte que Max n’a jamais vu aucun de ces films) (si si je t’assure).

Néanmoins on écrit cet article alors qu’on a également fait Bagan au Myanmar (Birmanie) et pour nous il n’y a pas photo : Bagan est un lieu absolument exceptionnel, un de nos plus gros coups de cœur depuis le départ. On est donc super content d’avoir fait Angkor avant, sinon nous aurions certainement été un peu déçus.

 

Siem Reap et les temples d’Angkor
4.5 (90%) 6 votes

Après 6 mois 1/2 passés à en prendre plein les yeux et à se régaler en Asie, nous sommes de retour en France. Et nous n’attendons qu’une seule chose : le prochain voyage !

Partage cette page à tes amis voyageurs ! 😜

Certains de nos articles possèdent des liens d'affiliation permettant au blog de continuer à vivre. Pour autant, nous restons totalement impartiaux et te recommandons des produits ou services que nous jugeons de qualité, aidant la communauté, ceci indépendamment de la commission perçue. Bonne continuation de lecture.

Commentaires (5)

  • Perrine – Gones Away

    Top cet article ! On y était il y a un an, ça fait de beaux souvenirs 🙂. On a adoré les temples et les alentours de Siem Reap (comme le village flottant) mais on n’a pas vraiment aimé la ville en elle même comparée à d’autres au Cambodge !

    • French World Lovers

      Merci ! 😃 Oui c’est un lieu magique 🤠 Nous n’avions pas osé faire le village flottant, on avait lu que c’était très Disneyland. Mais vous avez trouve ça authentique ? On a peut être loupé quelque chose alors !
      C’était nos premiers night markets et on adore ça 😍 Sans eux, notre avis sur Siem Reap aurait été différent 😉

Laisse un commentaire

Ton adresse email ne sera pas publiée