Les îles Nusa – Notre coup de coeur de Bali !

Les îles Nusa – Notre coup de coeur de Bali !

Partage cette page à tes amis voyageurs ! 😜

Après le mont Batur http://www.weareworldtrippers.com/bali-lascension-du-mont-batur, nous voici déjà à la dernière étape de notre voyage d’un mois à Bali (snif). Autant dire que c’est passé suuuuper vite et qu’on regrette vraiment de ne pas avoir pu faire le visa de 2 mois pour rester un peu plus et explorer d’autres parties de l’Indonésie. Mais ce n’est qu’une excuse (encore une) pour revenir vite. Et puis, on se console en se disant que de toute façon la saison des pluies ne devrait pas tarder. Et surtout il faut enchaîner avec les autres pays (c’est qu’on est pas là pour beurrer les biscottes nous).

 

Comment se rendre aux îles Nusa ?

Depuis le mont Batur, nous avons pris le taxi de notre hôtel qui nous a emmené à Padang Bay. Là-bas, il vous suffit de réserver votre bateau (speed boat ou ferry) au port. Nous avons pris la compagnie Ekajaya qui était très bien pour 150 000 rp chacun aller. On est parti à l’heure et le trajet s’est bien déroulé, vous ne sentez même pas que vous êtes sur un bateau. La traversée a duré 25 minutes environ. Rien à voir avec notre trajet retour des iles Gili (http://www.weareworldtrippers.com/bali-lascension-du-mont-batur). Ensuite nous sommes arrivés sur une plateforme où des petits bateaux vous emmènent sur l’une des 3 îles.

Nous allions à Nusa Lembongan puisqu’il y avait plus de choix de logements et donc des tarifs plus attractifs. L’arrivée sur l’île se fait les pieds dans l’eau (comme toutes les fois où l’on a pris un bateau à Bali, pensez à mettre vos claquettes), puis on vous emmènera directement devant votre hôtel (compris dans le tarif).

Ensuite, il vous suffit de rejoindre Nusa Ceningan grâce au pont reliant les 2 îles. Nusa Penida est accessible de nouveau en bateau. C’est le petit mec qui tenait l’hôtel qui nous a emmenés, pour 100 000 rp, avec son propre bateau ce qui nous a gagné pas mal de temps. Sinon il vous suffit de retourner là où le bateau vous a déposé à Nusa Lembongan.

Quoi voir à Nusa Ceningan ?

Blue lagoon

Ah ça pour être bleu, c’est bien bleu Jean-Michel ! On a jamais entendu autant de « Oh my god » que là-bas. Mais il faut dire que la première fois que vous voyez la couleur de l’eau vous ne pouvez être que choqués.

Secret beach

Effectivement nous y sommes allés deux fois (pourquoi deux fois Jean-Michel, parce que la première fois il était super tôt et la lumière pas encore très belle) et il n’y avait personne. La plage est magnifique. Allez à droite quand vous arrivez au bout du chemin goudronné en scooter et ensuite il vous suffit de descendre les escaliers.

 

Mahana point

C’est un lieu où vous pouvez sauter depuis de la falaise (mais attention au cycle des marées les cocos, hein ! )

Les bonnes adresses

The sand : Bar ultra sympa, chill et stylé au bord de l’eau avec balançoires, hamacs, smoothies bowls, smoothies et tout ce qu’il faut.

Mais petit conseil, faites attention d’y aller pour la marée haute, le rendu est tout à fait différent. On vous dit ça parce qu’on est revenu le lendemain matin et c’était bien plus beau ! Vous pourrez en plus aller vous baigner dans l’une des plus belles eaux qu’on ait vu.

Le pirate : On a pris un petit déjeuner sympa là-bas et on est revenu le soir boire une (enfin quelques) bières pour pouvoir profiter de la piscine. En fonction de la saison et donc de l’affluence, la piscine peut être réservée uniquement aux personnes séjournant dans les bungalows. Dans tous les cas, il faut bien sûr consommer pour accéder à la piscine.

L’île est petite donc une journée suffit pour faire le tour et avoir le temps de se caler à The Sand ou d’autres bars à côté, il y en a pas mal.

 

Nusa Lembongan

Nous n’avons pas explorer Nusa Lembongan faute de temps et parce qu’on a nous a dit à plusieurs reprises que c’était la moins belle des 3 îles.

Vous pouvez aller voir dream beach et devil’s tears. Mais on vous conseille de la faire avant Nusa Ceningan, histoire de ne pas être déçus !

Pour regarder le sunset, il y a des bars sympas sur la plage sur la côte ouest. On a vu des locaux faire voler des cerfs volants c’était sympa. Si vous êtes serrés niveau budget vous pouvez faire comme nous et juste vous assoir sur la plage c’est déjà très sympa (bon c’est sûr c’est encore plus sympa avec un mojito mais il faut savoir être raisonnable) (si si, ça nous arrive Jean-Michel).

En allant rejoindre le bateau pour Nusa Penida, avec notre petit mec de l’hôtel (on était bien avec nos gros sacs sur le scooter), on est passé dans une partie de l’île moins touristique, et il y avait de petits bars sur la plage proche des mangroves qui avaient l’air pas mal du tout. Donc n’hésitez pas à venir explorer cette partie de l’île.

 

Quoi voir à Nusa Penida : les indispensables

Il faut savoir que les routes à Nusa Penida sont cahotiques (et on est gentil). Certaines sont neuves et en très bon état mais la plupart des routes pour accéder aux lieux d’intérêt sont compliquées. Vous allez clairement avoir mal au c** sur votre scooter. Et il faut être à l’aise pour conduire car par moment c’est carrément des « chemins » de cailloux. Vous allez d’ailleurs sûrement vous perdre quelques fois, c’est normal (les French World Lovers se rassurent comme ils peuvent). Essayer de ne pas suivre bêtement votre GPS (Google Maps, Maps.Me ou encore Waze, oui on les a tous essayés) parce qu’ils vous trouveront une « route » dans tous les cas mais parfois ça sera très caillouteux et poussiéreux. En bref, essayer de repérer les « grands axes » et de les utiliser au maximum. L’axe le plus roulant se situe sur la côte est de l’ile.

Il faut donc en tenir compte au niveau du nombre de jours que vous voulez passer sur Nusa Penida. Nous sommes restés 4 jours et avons presque pu voir tout ce l’on voulait mais avec un bon rythme. 5 jours nous paraît le temps idéal pour découvrir ce petit bijou, même si vous n’aurez pas trop d’une semaine !

 

Kelingking beach

(ou T-Rex beach pour les flemmards de la prononciation)

L’un des spots les plus touristiques de l’île, rendu célèbre par les clichés d’Instagram. L’entrée est payante : 6000 rp. C’est clairement un immanquable de Nusa Penida. Même si vous l’avez vu plein de fois en photos vous avez vraiment en effet « whaou » en arrivant.

Vous pouvez également descendre sur la plage. On avait lu (donc Olive) que c’était vraiment difficile. Effectivement en voyant le chemin on se dit que ça a l’air compliqué mais que ça va le faire, qu’en général les gens exagèrent et qu’à part si ce sont des vrais sportifs ce n’est jamais aussi compliqué que ce qu’ils décrivent.

La vérité :

  • si vous avez le vertige, passez votre chemin.
  • si vous n’êtes pas en forme physiquement ou êtes blessés à la cheville ou autre, passez votre chemin.
  • si vous n’aimez pas transpirez et faire des efforts physiques, passez votre chemin.

La plage est magnifique et, selon nous, vaut vraiment le coup d’oeil mais la vue du haut est déjà incroyable et peut largement suffire si vous n’êtes pas d’attaque.

Oui parce que ça a l’air « un peu » compliqué vue du haut mais on ne voit pas bien la deuxième partie de la descente. Pendant un moment c’est clairement de l’escalade. Ce n’est pas des escaliers mais des bambous mis un peu partout qui vous aideront. N’hésitez pas à vous accrocher avec les mains et à vous accroupir dès que possible (beaucoup plus stable) et vous aider des cordes (oui oui des cordes !). La toute dernière partie pour toucher le sable se fait carrément en rappel.

Il faut environ 1h pour descendre. Si vous n’avez pas le vertige et êtes en forme ça se fait plutôt facilement même s’il faut être extrêmement prudent. Pour nous la principale difficulté réside dans le fait d’être en capacité de croiser les gens en sens inverse puisque certains passages sont très étroits.

Un mot d’ordre : aller à votre rythme. Et n’y allez pas si vous ne le sentez pas ! Nous avons croisé certaines personnes (bon surtout des filles on l’avoue) qui étaient en grande difficulté, qui paraissaient terrorisées lors de la descente. On s’est demandé comment elles allaient pouvoir remonter !

Pour la remontée, nous n’avons mis que 20min mais a un bon rythme. De la même façon vous êtes gênés par ceux qui descendent. C’était en fin de journée donc il n’y avait pas trop de monde.

Conseil : évitez la descente ou la remontée quand il y a trop de monde, cela peut s’avérer très compliqué. Donc allez y tôt le matin ou plutôt en fin de journée (peut-être le midi également ?).

2ème conseil (tellement utiles les French World Lovers) : mettez vos chaussures de marche ou trail pour descendre sur la plage. Le chemin peut être vraiment dangereux par endroits et en claquettes ou pieds nus comme on a pu en avoir certains, c’est CARREMENT dangereux.

3ème conseil (on ne les arrête plus) : prévoyez de l’eau avant de descendre car il n’y rien en bas et autant dire que vous allez transpirer et mettez de la crème solaire car vous allez être en plein soleil (oui maman).

Broken Sea

L’entrée est payante mais désolés on a pas noté le prix (on sert à rien on sait).

Angel’s Billabong

2e spot très touristique de Nusa Penida. Vérifier bien l’heure de marée basse avant d’y aller sinon vous louperez la piscine naturelle (ce serait con quand même). Ce spot est situé après Broken Sea, il vous suffit de continuer le chemin sur la droite pour le voir.

Sarren cliff point

Moins célèbre que Banah cliff point, nous l’avons (un chouïa) préféré. Il y a une balançoire pas loin de la falaise et la vue est magnifique. Nous étions complètement seuls et ça Jean-Michel ça n’a pas de prix !

Banah cliff point

On était également tous seuls (avec les vaches) pour profiter de cette vue. Difficile de se plaindre, non ?

Atuh beach

L’entrée est payante : 12 500 rp. Attention à y être pour la marée haute sinon la plage est beaucoup moins belle. Il y a des restaurants où manger ou prendre un mango juice (la base !).

Diamond Bay

De l’autre côté de Atuh beach, vous pouvez voir Diamond Bay, une autre plage carrément splendide. Depuis cette année ils ont construit un escalier qui se fond bien dans le paysage pour une fois pour descendre sur la plage. En espérant que cela ne gâche pas la beauté de cette plage qui paraît pour l’instant immaculée.

Thousand islands viewpoint

C’est l’un des points de vue les plus beaux. Il permet de voir Atuh beach et Diamond bay. Entrée : 10 000 rp

Rumah Pohon Treehouse

La vue est très sympa depuis ces petites cabanes en bois que vous pouvez louer pour la nuit. Autant dire que cela ne rentre pas dans notre budget de backpackers donc on a juste fait les gros touristes à prendre des photos sur les escaliers (lamentable). C’est juste à côté de Thousand islands viewpoint.

Pour les 4 derniers points, on vous conseille de prévoir une journée entière tellement les vues sont sublimes. Surtout que vous pouvez vous arrêter sur Atuh beach si vous voulez chiller sur la plage.

 

Nusa Penida : les autres trucs sympas

Natural pool – Tembeling Forest

Vous passez dans une forêt (mais nooon) pour atteindre une piscine naturelle et ensuite deux plages par des escaliers. Pas un indispensable si vous n’avez pas trop de temps mais ça reste très sympa, surtout si comme Max vous êtes fan des petits tas de cailloux (non Jean-Michel je ne sais pas pourquoi).

 

Teletubies hills

La vue est sympa mais il faut pas mal monter pour y arriver et les routes sont très mauvaises. La lumière n’était pas assez haute en plus quand nous y étions mais en plein soleil la vue doit valoir le coup.

 

Snorkeling trip

Pour notre dernier jour, on décide de faire un snorkeling trip. On part donc pour quelques heures dans un bateau, avec d’autres personnes, qui va nous emmener sur plusieurs spots.

Après Bali et les îles Gili on a clairement été déçus. Mais la météo n’était pas au top et la mer agitée.

Le point le plus connu et celui qu’on attendait tous c’est le Manta point. Où NORMALEMENT on peut nager avec des raies mantas. Mais non, des raies mantas, le rêve !?? Et oui Jean-Michel mais ça c’est si tu les vois. Au lieu de ça on voyait à peine sous l’eau avec la houle et c’était rempli de méduses, genre vraiment. Elles ne devaient pas être venimeuses parce qu’on en a tous touchés (comment ça Olive, elles n’étaient pas venimeuses ?? Ca nous a piqué toute la matinée). En plus l’eau est froide.

On remonte dans le bateau, déçus, pour aller au prochain spot : Gamat bay. Et là on nous annonce qu’on ne peut pas y aller… Il y a trop de courant aujourd’hui. Décidement, c’était une super idée ce snorkeling trip.

On enchaine donc avec Crystal bay, loin d’être exceptionnelle. Max décide déjà de ne pas descendre parce qu’il a vraiment mal au cou (il a chopé un torticolis des familles), que l’eau est froide et qu’Olive lui annonce une fois dans l’eau que ça ne vaut pas le coup. Et ce n’est pas le seul à ne pas descendre.

Prochain spot on a pas noté le nom qui était compliqué à comprendre. Olive va donc à l’eau avec une bonne partie du bateau. Au bout d’un moment, elle ne voit plus le bateau. On ne panique pas Jean-Michel. Elle essaie de repérer des personnes qui étaient avec elle (on a tous le même tuba). Elle retrouve deux français puis un 3ème. Eux aussi ont remarqué que le bateau n’était plus là.

On ne sait pas trop quoi faire. La 2ème nana se dit que peut être on avait oublié quelqu’un à l’un des autres spots et que le bateau y est retourné. Olive essaie de les rassurer en leur disant que Max est dans le bateau et qu’il verra qu’elle n’est pas remontée (oui oui je suis quasi sûre de moi là Jean-Michel).

Au bout d’un moment, on se dit qu’on va continuer à avancer et que si ça se trouve le bateau nous attend plus loin. En réalité ce n’est pas vraiment inquiétant puisqu’on peut voir la plage d’où on est parti, donc si jamais on ne retrouve pas le bateau on peut quand même rentrer par nous mêmes.

Bon en fait c’était ça, le bateau nous attendait plus loin. Vive la communication du guide, hein !

Dernier spot à peine plus loin pour voir des gros poissons. La météo n’est toujours pas avec nous et le spot n’a rien de particulier mais effectivement les poissons ont l’air de suivre un régime protéiné sévère et sont impressionnants. Nous ne sommes que quelques-uns à aller dans l’eau.

En conclusion c’était vraiment décevant et on avait presque froid en ressortant. D’autant plus que le ciel était voilé (quasiment la première fois depuis le départ). Après il aurait suffit qu’on voit les raies mantas pour que l’expérience soit toute autre. Également Gamat bay était censée être très sympa. Apparement les tremblements de terre ont fait mal aux fonds marins et notamment à Manta point. Il faudrait donc attendre un peu avant d’y retourner.

On s’arrête boire un café (comprenez mango juice) avec le couple de français rencontré sur le bateau qui voyage également plusieurs mois en Asie. Ils ont loué un scooter pour tout le mois et ont fait toute l’île avec avec leurs deux gros sacs à dos et leurs deux sacs d’appoint (un seul scooter, 4 sacs et 2 personnes, rien que ça). Ils nous ont montré une photo de leur instal quand ils sont les 2 sur le scooter avec tous les sacs, ils ont bien du courage (le scooter aussi!).

 

Autres conneries 

Max : 0 – Torticoli : 1

Notre chambre à Nusa Penida était sympa et avec un plutôt bon rapport qualité prix mais avec une odeur désagréable dans la douche. Et surtout la chambre était humide (vous vous en foutez, on sait, mais c’est une info utile on vous assure). Il fallait donc impérativement dormir avec le ventilo. Et Max s’est chopé son tout premier torticoli l’avant dernière nuit. Oui Jean Michel c’est la loose. Il va le garder 2-3 jours bien au chaud (jusque dans l’avion pour le Cambodge sinon c’est pas drôle) mais le premier jour restera le pire surtout que c’était le jour de notre snorkeling trip.

French world lovers : 1 – Scorpion : 0 

Après une attaque de cafard volant (si si une ATTAQUE Jean-Michel) à Ubud (20min pour le tuer le sal***). Voir l’attaque vicieuse du cafard : http://www.weareworldtrippers.com/bali-ubud-et-les-rizieres

Et après un serpent croisé devant une cascade à Munduk : http://www.weareworldtrippers.com/bali-munduk-les-cascades

Il fallait bien un scorpion (combo mon capitaine). Dernière nuit dans notre chambre ultra super humide. Et là, par terre contre le mur on voit quoi, un SCORPION! On se dit qu’il est peut-être mort ? Mais non Jean-Michel, c’est qu’il bouge le chenapand !

On a pas le choix, on doit le tuer avant de se coucher (qui pourrait dormir avec un scorpion qui fait tranquillement sa life à côté du lit !?). Vu que c’est Max qui s’est chargé du cafard volant à Ubud, c’est Olive qui va se charger du scorpion (tellement un esprit d’équipe ces French World Lovers) muni d’une basket (arme de choix quand… tu n’as rien d’autre).

Les enfants

On a regretté de ne pas avoir filmé depuis le scooter mais bon il y a tellement de moments comme ça en voyage qu’on ne peut pas tout immortaliser. Mais ces sourirent et ces coucous resteront longtemps dans nos mémoires (instant poésie). Nous avons croisé énormément d’enfants sur les routes et ils étaient tellement adorables à nous dire bonjour. Certains sont timides mais dès que vous leur faite un signe ils sont ravis de vous répondre avec leur plus grand sourire. Nous avons mêmes fait quelques checks aux moins timides.

 

Les bonnes adresses

Sur Nusa Lembongan, nous avons dormi au Risna Homestay pour 7 la nuit avec chambre et salle de bain privée. Tout à fait correct, bon rapport qualité/prix. On a également loué un scooter directement auprès de l’hôtel. Et nous avons pu être conduit à Nusa Penida sans temps d’attente par le gérant de l’hôtel. On vous garanti que c’est plus authentique !

Sur Nusa Penida, on vous conseille de prendre votre hôtel proche du port. Comme ça vous pouvez y aller à pied en arrivant et en repartant. Vous gagnez du temps et de l’argent (toujours là celui-la). D’autant plus que tous les points de vue sur Nusa Penida sont éclatés sur toute l’île donc vous allez devoir faire de la route en scooter pour les voir dans tous les cas.

On est resté à Jasmine Inn, chambre privée avec salle de bain privative à 5min a pied du port. Bon rapport qualité prix mais on a juste regretté de ne pas demandé à changé de chambre pour une moins humide. Bon la nuit avant le départ on a vu un put*** de scorpion dans un coin de la chambre qu’Olive a (si courageusement) écrasé. Mais bon ça peut arriver partout (qui n’a jamais trouvé un scorpion dans sa chambre, quoi!?).

Restaurants : on a essayé plusieurs restaurants et certains nous ont déçus (premières fois depuis notre arrivée à Bali). On a adoré le petit Warung juste à côté de l’hôtel qui ne paie pas de mine mais qui est rempli de locaux. Le couple qui tient le Warung ne parlent pas un mot d’anglais mais sont adorables. On a également mangé de la street food dans la rue principale à côté du port, c’était bon mais on a trouvé les prix un peu plus élevés que d’habitude (pour de la street food).

Dans tous les cas, on ne peut que vous conseiller de manger de la street food, surtout à Bali où l’hygiène est beaucoup moins flippante qu’au Cambodge ou en Birmanie par exemple. Et c’est toujours une expérience d’être seuls, entourés de locaux, qui ne parlent pas anglais mais qui sont toujours ravis de vous faire découvrir leur cuisine. Ici par exemple, ils ont insisté pour nous offrir des clémentines et ils étaient trop contents quand on les a mangées à côté d’eux.

Essayez les pancakes tenus par deux petits jeunes, ça ne ressemble pas du tout à des pancakes mais c’est excellent (un pour 2 c’est assez on vous assure).

Astuce de backpackers (ou de vacanciers radins) : comme on l’a fait à Nusa Ceningan au bar le pirate, on est allé mangé au Semabu Hills Hôtel. Ils ont une piscine avec une super vue qui n’est vraiment pas loin du port. On a très bien mangé et les prix sont loin d’être exorbitants. Nous avons pu profiter de la piscine avant le départ et c’était parfait.

Les îles Nusa ont vraiment été notre coup de coeur ! Les paysages sont à couper le souffle et l’ambiance est très agréable.

Une vidéo suivra, évidemment 🙂

Prochaine étape, le Cambodge !

Kiss,

Les îles Nusa – Notre coup de coeur de Bali !
5 (100%) 3 votes

Actuellement en train de se régaler en Asie !

Partage cette page à tes amis voyageurs ! 😜

Certains de nos articles possèdent des liens d'affiliation permettant au blog de continuer à vivre. Pour autant, nous restons totalement impartiaux et te recommandons des produits ou services que nous jugeons de qualité, aidant la communauté, ceci indépendamment de la commission perçue. Bonne continuation de lecture.

Laisse un commentaire

Ton adresse email ne sera pas publiée