Le bilan de nos 6 mois en Asie : un voyage inoubliable !

Le bilan de nos 6 mois en Asie : un voyage inoubliable !

Partage cette page à tes amis voyageurs ! 😜

Comment faire un bilan de 6 mois ½ de voyage en Asie ? Incroyable, surprenant, magique, inoubliable ! (un peu trop synthétique les gars, là quand même). On développe :

Notre itinéraire

  • 1 mois de folie à Bali : ici.

  • 3 semaines de découvertes au Cambodge : ici.

  • 3 semaines authentiques au Myanmar (Birmanie) : ici.

  • 1 mois en Thaïlande entre visites et partyyyying : en attente (oui oui on a un peu de retard).

  • 4 jours à Singapour : ici.

  • 2 semaines de retrouvailles et d’exploration à Melbourne et alentours : ici.

  • 6 semaines magiques aux Philippines : ici.

  • 1 mois surprenant au Vietnam : ici.

Notre budget

On a créer un article spécial pour vous les cocos : ici.

Nos coups de cœur

Les locaux

On les a trouvé adorables.

Ils sont vraiment gentils et toujours prêts à vous aider. Ils ont le cœur sur la main et toujours le sourire aux lèvres. Et ça, on n’a pas l’habitude (les français ne font que râler !) (ben t’es pas en train de râler là justement !?) donc ce n’est que du plaisir.

Alors oui, la plupart ne parlent pas anglais ou très mal mais l’échange se fait toujours facilement. Des gestes, des sourires, des jeux avec les enfants et le lien est tout de suite créé.

Les enfants d’ailleurs, absolument trop mignons à croquer (les gamins chez nous ne sont pas aussi mignons, sérieux), adorent faire coucou aux touristes. Certains sont choqués de vous voir, dans les zones les plus reculées et vous regardent avec des gros yeux ronds. En tout cas, on ne se lassera jamais de leur faire coucou ou des checks en passant en scooter !

Les paysages

C’était principalement pour ça qu’on partait en Asie (ça et la bouffe, faut pas déconner quand même). Et nous n’avons pas été déçu, c’est le moins que l’on puisse dire.

Des magnifiques rizières de Bali, aux plages perdues et paradisiaques de Balabac aux Philippines, en passant par les montagnes du Vietnam, aux superbes temples de la Birmanie et à ceux du Cambodge, aux îles de Thaïlande, aux cascades dans tous les pays… La liste est longue et on en a pris plein les yeux. Il y en a pour tous les goûts et on a adoré la diversité des paysages.

Et le snorkeling ?

On est débutant et nous n’avons pas encore fait beaucoup de spots avant mais entre Bali, Koh Tao, les îles Gili et les Philippines notamment, on a été servi. On a vu des milliers de poissons colorés mais aussi pas mal de tortues, et ça c’est un sacré check Jean-Michel.

Sans oublier le plancton phosphorescent au Cambodge, magique !

La bouuuuuffe

2e raison qui nous a poussé à choisir l’Asie : la nourriture. Il faut savoir qu’on est absolument fan (on peut dire) de l’asian food. Et on s’est régalé.

On a seulement dû avoir une dizaine de repas décevants sur la totalité du voyage (sachant qu’on a mangé à l’extérieur midi et soir au minimum tous les jours pendant 6 mois, faites le calcul !). On a toujours super bien mangé, et pour un prix dérisoire.

Ce qui nous a le plus manqué ? Les sushis ! (oui on est grave). Bon et on ne va pas se mentir, le petit magret de canard de retour en France, est bien passé quand même. Mais très vite, nous avons été en manque de nourriture asiatique. Du coup, dès qu’on va au resto c’est sushis, thaï, viet… La Base.

Les nights market

La street food et les marchés de nuit, c’est la vie. Tout est dit.

C’est quelque chose que l’on a adoré. Il y avait beaucoup de night markets au Cambodge, Birmanie et Thaïlande surtout.

Mais de la street food il y en a partout (moins aux Philippines tout de même). Et on adore l’ambiance qu’on y trouve, et gouter plein de plats différents même si souvent on ne sait pas ce que c’est.

La question qu’on nous a souvent posé : est-ce qu’on a été malade ? Une seule fois. C’est Max qui a été sévèrement touché après un night market en Thaïlande (la nuit en dortoir a été sympa). Quelques jours à ne pas réussir à manger asiatique mais c’est vite passer et finalement 1 fois en 6 mois ½ à 2 ce n’est pas si mal, non ?

L’island life

L’ambiance et la vie sur les îles, c’est autre chose. Vraiment.

C’est dur à décrire mais ceux qui l’ont vécu, voient surement de quoi on parle. Se promener à scooter, découvrir plein de plages magnifiques, faire coucou aux enfants le long de la route… Tout ça, c’est magique (comment ça on fait en trop ?).

Les scooters

Une des choses que l’on retiendra le plus de notre voyage, c’est la liberté de se déplacer en scooter. Pour rien du tout, vous louez votre scooter, où vous voulez parce qu’il y en a partout, et vous être libre de partir à en exploration. Un sentiment juste génial !

Attention néanmoins aux chutes puisque nous avons vu beaucoup de backpackers avec les jambes ou les bras bien amochés. En clair 2 conseils : conduisez seulement si vous êtes à l’aise (quitte à vous exercer à des endroits sans circulation) parce qu’il n’y a pas de code de la route ici et ne prenez pas des risques inconsidérés : n’allez pas trop vite notamment. La moindre petite chute peut faire mal.

Les rencontres

On a rencontré plein de voyageurs sur la route et on a vraiment l’impression de se faire des amis pour la vie (ça ne marche pas que pour les produits laitiers) (tu sors!), en à peine quelques jours. Donc MERCI à tous les tourdumondistes ou touristes rencontrés, qui nous ont supporté pendant quelques jours !

Notre pays préféré

LES PHILIPPINES, BABY !

Pour tous les deux, notre méga gros coup de cœur restera les Philippines. Des locaux absolument adorables, et qui parlent la plupart bien anglais, des paysages de fou et des plages de malaaaaade. On vous parlait de l’ambiance « île », ben là c’était pour tous les lieux qu’on a fait puisque les Philippines c’est plus de 7 000 iles mon capitain!

On est resté 6 semaines, mais on peut vous dire qu’on aurait pu rester bien plus longtemps.

Sinon entre Bali, le Cambodge, la Birmanie et le Vietnam ? Désolé on ne peut pas choisir. On a tout adoré. Le seul pays où le bilan ressort mitigé c’est la Thaïlande (on en parle plus bas, les cocos).

Notre lieu préféré

Cette fois la palme revient à Bagan et sans hésitation !

La magie de ce lieu et de ses milliers de temples est indescriptible et nous a beaucoup touché. On se souviendra de nos 4 levers de soleil (et ouais les mecs, on est motivé nous) toutes nos vies (c’est mignooon).

Mais des lieux inoubliables, on en a plein en tête : le snorkelling à Amed, le trek de 3 jours en Birmanie, les temples d’Angkor au Cambodge, nager avec les tortues à Apo island, le paradis perdu à Balabac, les dunes de sable au Vietnam, la ville trop mignonne de Hoi An ou la boucle en scooter encore au Vietnam pour ne citer qu’eux.

Nos galères

Tout s’est super bien passé mais mine de rien en 6 mois de voyage dans des pays en développement, on a accumulé quelques galères. Donc pour les plus sadiques voici notre article sur nos plus grosses galères : ici.

Nos déceptions (on chipote)

La Thaïlande

Les paysages sont beaux et diversifiés, on y mange bien… Mais c’est touristique. Très touristique. Trop touristique. Même dans le nord. En plus les locaux sont du coup moins sympas. La sensation d’être un porte-monnaie ambulant on ne l’a eu qu’en Thaïlande.

Bon il faut dire qu’aussi on n’a pas eu une météo d’enfer (qui a eu le plaisir de se taper la 1ère tempête tropicale en saison sèche depuis 30 ans ?). Alors on n’est peut-être pas assez sortis des sentiers battus. On y était peut-être pendant la période la plus touristique. Mais en tout cas, ça nous a quand même gêné.

En revanche, pour faire la fête en Thaïlande, il n’y a pas de soucis vous serez servis. On a fait un article sur le sujet : ici (c’est en attente, voilà voilà).

La météo

Bon là vraiment on chipote grave. Nous, nous sommes des voyageurs ultra cools (les mecs s’envoient des fleurs, au calme) : on s’adapte facilement, on n’est pas chiant sur l’endroit où on dort, on a la patate, etc. Bref on est parfait (vous l’avez remarqué depuis longtemps de toute façon).

Non en vrai on a un gros problème tous les 2 en voyage : on a du mal avec le mauvais temps. Comme tout le monde on a envie de dire. Non parce que beaucoup de voyageurs, notamment en tour de monde, savent qu’ils ne vont pas avoir que du soleil et que notamment certains lieux comme la Baie d’Halong sont quasiment toujours couverts. Ben on avoue, qu’on a du mal à profiter dans ces cas-là et qu’on est vite frustré.

Heureusement on a eu beaucoup de chance (ou on a parfaitement planifié notre trip) (calme-toi Olive) et on a eu grand soleil quasiment tout le temps.

Sauf en Thaïlande. Les 2 dernières semaines au Vietnam ce n’était pas ça non plus. En plus c’était les derniers jours du voyage, on a donc été très frustré.

Bref, on est con (mais ça aussi vous l’avez remarqué depuis longtemps).

Vivre au jour le jour

Ne vous prenez pas la tête avant de partir, c’est très facile sur place.

Niveau logement 

Aucune difficulté vous trouverez toujours quelque chose. En général on réservait la veille ou le matin même sur Booking (on faisait un tri par prix, et on prenait le premier « correct » dans les premiers prix) ce qui faisait qu’on avait souvent des promo. On a essayé quelques fois de ne pas réserver et négocier sur place mais en réalité les prix sont déjà tellement bas que ça ne vaut pas forcément le coup et surtout ça vous fera perdre du temps et ça vous donnera chaud (faire 10 guest houses avec tous tes sacs sur le dos et sous un grand soleil, ce n’est pas le top).

Niveau lessive 

Vous aurez plein d’endroits où vous pourrez donner votre linge sale. En général c’est 1€ le kg et le lendemain c’est prêt, plié, rangé (et parfois même repassé). On n’a jamais eu de mal à trouver.

Niveau transport

A chaque fois qu’on arrive à un endroit, on loue un scooter pour 2, pour être libre d’aller où on veut et à notre rythme. C’est parfait, et ça nous allait très bien comme système.

Entre les destinations, on se déplaçait en bus. Dès que les distances sont longues, c’était des bus de nuit. Alors contrairement à pas mal de gens, on l’a bien vécu. Ce n’est pas top confort (surtout quand on est grand) mais vous avez un siège qui s’incline pas mal. On matait des séries, Youtube, on lisait, on dormait comme on pouvait, on avançait sur la rédaction des articles (tellement bien d’ailleurs qu’on en publie encore 1 an après). Au final les trajets passaient vite.

La plupart du temps, on réservait une chambre en arrivant pour pouvoir finir notre nuit (les bus de nuit arrivent souvent en plein milieu de la nuit, sinon ce n’est pas drôle), histoire de se lever pas tard le lendemain et être opérationnel.

Pour réserver, c’est souvent directement avec votre hôtel. C’est le plus simple et souvent le même prix. Sinon, c’est gare routière ou agence de voyage pour les zones touristiques.

Et si c’était à refaire ?

On le referait SANS HESITER ! On ne changerait pas grand-chose. On irait peut-être en Thaïlande en premier, pour être moins choqué du tourisme de masse (parce qu’en arrivant de Birmanie, c’est sûr que tu prends une bonne claque dans la g*****). Mais sinon, à part quelques détails, on referait tout pareil les amis.

Vivre au jour le jour, avancer ou rester plus longtemps en fonction de notre coup de cœur pour un lieu… Cette liberté n’a pas de prix !

Nos conseils 

FAITES-LE !

Si vous avez envie de partir en long voyage, sautez le pas. Le plus dur c’est de prendre la décision de partir. Le reste, ça se négocie et ça se prépare.

Faut économisez un peu par contre les cocos. Mais pas tant que ça on vous rassure : allez checker notre article sur notre budget pour 6 mois en Asie : ici.

Sur l’organisation du voyage en lui-même, on vous conseille de préparer des itinéraires en avance. Regardez les lieux que vous voulez faire dans les pays où vous pensez aller. Cela vous gagnera beaucoup de temps sur place, et vous adapterez au fur et à mesure.

Voyager à votre rythme. Certains vous diront qu’il faut explorer le plus possible (genre nous), d’autres que justement partir longtemps permet de prendre son temps. En réalité, c’est à vous de trouver le bon compromis, il n’y a pas de bonne réponse. En revanche si vous partez en couple, parlez-en ensemble avant pour ne pas créer de la frustration (la communication c’est la clé les mecs).

Et le retour dans tout ça ?

On cale ça là, puisque oui on écrit ce bilan plusieurs mois après être rentré. Heureusement on est rentré en avril donc avant l’été. ça peut sembler un détail mais on vous assure qu’après 6 mois de bonheur absolu, on se serait mal vu rentrer en plein automne.

2 mois après être rentré, on commençait les 2 un nouveau boulot. Pas tous les jours facile (surtout quand après 3 mois, on n’avait toujours pas d’appart, vive les airbnb), mais chaque chose en son temps.

Voyager à long terme ça apporte beaucoup, et notamment dans notre façon de voir les choses. Ça permet de savoir ce que l’on veut, ce que l’on ne veut pas et d’essayer de profiter tous les jours. Parce que voyager dans des pays pauvres, ça nous montre aussi tout ce qu’on a en France et qu’il ne faut rien prendre pour acquis.

Bon après, ça c’est des belles paroles pour faire genre on est motivé mais la réalité c’est qu’on pense déjà au prochain voyage. Oui parce que les mecs, ils rentrent à peine de 6 mois en Asie, qu’ils se projette déjà de repartir.

Bref, vivement les vacances !

Conclusion

Tellement de souvenirs, d’aventures, de découvertes, de rencontres, de bons petits plats… On a eu un énorme coup de cœur pour l’Asie du Sud-Est. C’est sûr que l’on reviendra vite.

Bref, merci d’avoir suivi nos aventures. Et bravo à ceux qui sont parvenus à lire l’article en entier (Olive il faut apprendre à synthétiser !).

Après 6 mois 1/2 passés à en prendre plein les yeux et à se régaler en Asie, nous sommes de retour en France. Et nous n’attendons qu’une seule chose : le prochain voyage !

Partage cette page à tes amis voyageurs ! 😜

Certains de nos articles possèdent des liens d'affiliation permettant au blog de continuer à vivre. Pour autant, nous restons totalement impartiaux et te recommandons des produits ou services que nous jugeons de qualité, aidant la communauté, ceci indépendamment de la commission perçue. Bonne continuation de lecture.

Laisse un commentaire

Ton adresse email ne sera pas publiée