3 jours de trek en Birmanie entre Kalaw et le lac Inle

3 jours de trek en Birmanie entre Kalaw et le lac Inle

Partage cette page à tes amis voyageurs ! 😜

Après une courte étape à Yangon et quelques jours dans la campagne à Hpa An, nous voilà en route pour le centre de la Birmanie et notre premier trek de plusieurs jours en direction du lac Inle.

La petite ville de Kalaw

Encore arrivés aux aurores, on se dirige vers notre hôtel, pour finir notre nuit.

Après un petit déjeuner composé de noodle soups dans un petit restaurant juste à côté de l’auberge, on se dirige vers le marché de Kalaw.

Puis on se promène dans la ville pour voir notamment l’horloge et la gare. Rien de spectaculaire mais c’est sympa. Certaines personnes enchainent directement le trek après le bus de nuit (oui, ils sont énervés!), mais on a préféré découvrir Kalaw et les environs et surtout commencer le trek en forme.

Choisir l’agence de trekking

Dans le centre-ville (c’est un mot ambitieux) de Kalaw, vous trouverez plusieurs agences de trekking. C’est l’activité phare ici, et la plupart des voyageurs ne viennent ici que pour ça.

On en a essayé plusieurs agences, et une nous plaisait bien. Finalement, on est passé par l’hôtel (voir plus bas dans « Les bonnes adresses ») puisque le prix était le même et c’était encore plus simple. Et en arrivant devant l’agence le lendemain, premier jour du trek, on se rend compte que c’était justement celle qu’on allait choisir. Mais quel hasard, mon ami !

Et qu’est-ce que je fais de mes bagages moi ?

Comment ça vous ne pouvez pas faire le trek de 3 jours avec vos 2 sacs sur le dos ? Aucun physique.

Mais c’est qu’ils ont pensé à tout, ici ! C’est simple, vos bagages seront directement apportés au lac Inle. Vérifiez bien que ce soit le cas, mais noramlement toutes les agences fonctionnent pareil par rapport à ça. Et effectivement à notre arrivée au lac Inle, on a retrouvé nos sacs à dos directement à l’hôtel dont on avait communiqué le nom.

Notre trek de 3 jours et ses 57km (rien que ça)

1er jour de trek

Après un petit déjeuner sympa à l’auberge (inclus dans le prix, voyons), on se dirige vers l’agence de trekking. Ils nous séparent en différents groupes en fonction de la longueur du trek. On a choisis de partir pour 3 jours / 2 nuits et on conseille vivement cette formule.

En partant moins longtemps, vous ne vivez qu’une partie de l’expérience et ne voyez souvent pas la plus belle partie des paysages.

On part avec notre guide Kun, qui parle un anglais approximatif mais avec qui la communication est tout de même facile. Il a toujours le sourire aux lèvres, et adore nous montrer plein de choses.

On découvre également tranquillement notre groupe de trekking. Une team au top avec :

  • James, l’anglais qui peut boire une quantité d’alcool impressionnante mais qui a également déjà fait 3 iron man (rien que ça), qu’on reverra en Thailande et à Singapour ;
  • Markus, le brésilien toujours à fond et de bonne humeur, qu’on reverra une 2e fois en Birmanie et une autre fois en Thailande ;
  • Kate et Aleksander, les deux frères et soeurs australiens. Une actrice et un doctorant qui adorent se chamailler ;
  • Ana, la néerlandaise, la plus jeune qui est actuellement en année de césure ;
  • Mi (on arrivait pas à prononcer son nom complet, donc on l’appelait par ce petit surnom), un birman qui vit en ville, qui voulait découvrir la campagne et qui ne fait que la moitié du trek avec nous.

Nous sommes les seuls francophones et c’est tant mieux. On a adoré notre groupe, on a passé de bons moments et on passera les jours suivants ensemble, au lac Inle.

On découvre également les beaux paysages du trek, il fait grand beau mais avec une température idéale pour de la rando puisque nous sommes en hauteur. Il y a bien quelques montées, mais cette première journée de 20km est passée très facilement physiquement.

On passe aussi au coeur de petits villages, avec les enfants qui nous font coucou ou qui, trop intimidés, se cachent derrière leurs parents.

On s’arrêtera même rapidement dans une école.

Il y a des cultures de piments partout. Markus et James en gouteront en les croquant directement, après conseil de notre guide. Ils finiront la larme à l’oeil haha.

Avec un grand soleil, on ne peut qu’admirer les paysages qui défilent (faut dire qu’on a que ça à faire en plus, puisqu’on ne fait que marcher mon ami).

Et observer la vie locale :

Le soir, on s’arrête quasiment avec le coucher de soleil, en arrivant à notre petite maison en bois.

On nous dit qu’on peut aller se doucher mais qu’il n’y a pas d’eau chaude. Par principe, ce n’est pas très grave, ça fait quasi 3 mois qu’on n’a pas eu d’eau chaude. Sauf qu’ici il fait super froid quand le soleil est couché. Et l’eau est glacée. Aucune intimité en plus. Il n’y a que Markus, qui s’y tentera. « Ca réveille », il nous a dit en revenant. On te croit, mon ami !

Le repas, c’était de la folie furieuse. Excellentissime. On a super bien mangé, assis sur le sol éclairé avec des bougies collées sur des boites de conserves. L’ambiance était chaleureuse et la nourriture, géniale. Quasiment que des légumes mais vraiment on a tous adoré.

Un des plats était très épicé et James, toujours prêt à relever un challenge, a voulu en prendre mais peut-être « un peu » trop. On ne l’a pas entendu pendant 10 minutes, le pauvre !

On avait acheté quelques bières et on a discuté, et joué à quelques jeux avant d’aller se coucher. On passera la nuit sur des matelas à même le sol avec 3 grosses couettes et tout habillé.

On a super bien dormi, au final !

2e jour de trek

Levés assez tôt, on se demande ce qu’on va manger au petit-déjeuner mais vu le repas de la veille, on a hâte de découvrir les plats. Encore une fois, on s’est régalé. Des sortes de crêpes, avec une sorte de purée d’avocat et une sorte de poulet au curry (oui on ne sait pas trop ce que c’était). Certainement l’un des meilleurs trucs que l’on ait mangé de notre vie (jamais dans l’exagération, vous nous connaissez). Il y avait des fruits et d’autres trucs excellents.

On enchaine ensuite avec les 21km de la journée, avec régulièrement des pauses et des explications de notre guide.

On a croisé des petits chiots, trop mignons !

On aura également la chance de croiser un petit veau, qui était né le matin même.

Vous saviez comment poussent les cacahuètes ? (comment ça, vous ne vous êtes jamais posé la question ?). En fait ça pousse dans la terre, un peu comme les radis (c’était l’instant nature et découvert mon ami).

On s’est également arrêté pour se baigner dans une rivière (bien sûr qu’elle était glaciale).

On a croisé également beaucoup de champs, travaillés à la main.

Et parfois même des champs de fleurs.

Les paysages sont vraiment diversifiés et même si on marche toute la journée, les km passent vite !

On s’arrêtera également dans un marché.

On aura un passage avec pas mal de boue dans l’après-midi, et James, qui fait quand même le trek en claquettes (normal, en même temps), aura un petit « incident« , et de la boue un peu partout. Mais comme il dit « ce n’est pas un peu de boue qui va m’arrêter ». Et effectivement, une petite réparation de claquette plus tard et on était reparti !

Pas longtemps avant d’arriver où l’on dort le 2e jour et en traversant ce petit pont de fortune, Ana va se blesser au pied. Pendant que Kate et Olive sortent des pansements et essaient de l’aider avec les moyens du bord, les hommes font ce qu’ils savent le mieux aka regarder et ne rien faire.

La nuit, on la passera dans un monastère (ouais, la classe, on sait) où il y avait plein de petits moines (ouais, trop mignons, on sait). Rebelotte, bières, super repas et bonne ambiance. Et pas de douche (moins mignon, on sait) !

3e jour de trek

Max se levera plus tôt que les autres pour aller faire voler son drone et le résultat est plutôt pas mal !

Devant l’émerveillement des petits moines. 

Encore un bon petit déjeuner et c’est parti pour les « 16km » d’aujourd’hui.

On traverse encore de beaux paysages, des champs et on fait coucou aux locaux dès que l’on peut. On passera à travers un champ travaillé par des femmes et les enfants à leurs pieds, très sages malgré leur jeune âge (c’est pas nos gamins français qui hurlent dans le train hein). Quand Olive et Kate ont voulu s’approcher pour leur faire coucou, l’un d’eux a quand même commencé à pleurer. Les gamins, c’est pas pour tout de suite les french world lovers, apparement. Ils ne sont tellement pas habitués à voir des touristes blancs, qu’ils n’ont pas su comment réagir (et surtout ils ont vu la gueule d’Olive, donc bon).

Mais la plupart du temps, ils sont trop content de nous faire coucou (on ne fait pas chialer tous les enfants birmans non plus, hein !).

On arrive au lac Inle, et des enfants sortants de l’école passent en courant à côté de nous pour nous faire des checks, adorable !

Après avoir payé la taxe d’entrée (valable une semaine), on mange notre dernier repas avec le guide. Max en profite pour faire voler le drone et des enfants curieux viennent voir ce qu’il se passe.

On en profite également pour faire une petite photo souvenir.

On aura ensuite 1h de bateau pour rejoindre Nyaung Shwe, le village principal du lac Inle.

Cette balade en bateau était géniale, les paysages magnifiques et carrément agréable avec le soleil.

Les bonnes adresses

Golden Lily Guest House : Hôtel très basique, mais bien situé avec un bon petit déjeuner inclus dans le prix.

Jungle King Trekking Service : Agence de trekking au top! Le guide était très gentil et attentionné, et on s’est régalé pendant 3 jours.

Akarick Traditional Food Centre : Resto très simple mais efficace.

Conclusion

On a adoré ce trek : des paysages sublimes, une équipe de choc, un guide adorable, une nourriture absolument incroyable et une super expérience humaine. C’était très accessible physiquement, puisqu’il y a peu de dénivelé. Mais finalement de ne pas transpirer, ce n’était pas plus mal, puisque nous n’avons pas pu nous doucher les 2 soirs. En tout cas, cela restera l’un de nos meilleurs souvenirs de notre voyage en Asie !

Kiss,

Après 6 mois 1/2 passés à en prendre plein les yeux et à se régaler en Asie, nous sommes de retour en France. Et nous n’attendons qu’une seule chose : le prochain voyage !

Partage cette page à tes amis voyageurs ! 😜

Certains de nos articles possèdent des liens d'affiliation permettant au blog de continuer à vivre. Pour autant, nous restons totalement impartiaux et te recommandons des produits ou services que nous jugeons de qualité, aidant la communauté, ceci indépendamment de la commission perçue. Bonne continuation de lecture.

Laisse un commentaire

Ton adresse email ne sera pas publiée